6 mois après l’ouragan Maria, La Dominique fait le bilan

Le 18 septembre dernier, l’ouragan Maria frappait l’île de la Dominique, endommageant une importante part de ses infrastructures et de ses sites naturels. Six mois plus tard, l’île poursuit sa reconstruction, associant communautés locales, pouvoirs publics et opérateurs privés. Accessible depuis la Guadeloupe et la Martinique en ferry avec l’Express des Îles, ou par avion via les Antilles, la Dominique a fait du tourisme le fer de lance de sa reconstruction.

Avant le passage de l’ouragan Maria, l’année 2017 était annoncée comme excellente pour le tourisme : elle s’est terminée avec une baisse de l’ordre de 8,9% des arrivées touristiques, tous marchés confondus, chiffre relativement faible si l’on prend en compte le fait qu’à partir de septembre 2017, l’île était fortement impactée par le passage de l’ouragan.

Secteur majeur de l’économie dominiquaise, la reprise touristique est un axe crucial pour l’île, comme l’indique Colin Piper, Directeur de l’Office du Tourisme Discover Dominica Authority, qui entend poursuivre les efforts de l’île en ce sens : « A l’heure actuelle, les efforts déployés pour reconstruire la destination ont été colossaux. La Dominique a ainsi accueilli son premier navire de croisière à Portsmouth dès fin décembre et dans la capitale Roseau en janvier dernier. Nous avons également confirmé la réouverture des principaux sites naturels. L’accessibilité aux services publics tels que l’eau et l’électricité en sont à leur stade final. Enfin, la nécessité de célébrer notre patrimoine culturel est toujours présente, malgré les effets de l’ouragan Maria. Par conséquent,  bien que les célébrations aient été largement réduites, le carnaval Mas Domnik 2018 a été organisé sous le thème « Célébrons nos traditions ! ».

A ce jour, l’Office du Tourisme de la Dominique dresse un bilan précis de ses avancées : 19 des 23 sites naturels sont officiellement ouverts et accueillent des visiteurs tels que Trafalgar Falls, Middleham Falls, l’Indian River ou encore Cabrits. Les spots de plongée de l’île sont également accessibles et les plongeurs peuvent découvrir les richesses de la faune sous-marine locale. Concernant l’offre hôtelière, 40% des chambres sont d’ores et déjà disponibles à la réservation et un tiers supplémentaire devrait rouvrir d’ici la fin de l’année.

Des avancées visibles sur le site créé par l’Office du Tourisme, Dominica Update, qui détaille les hébergements et les sites naturels ayant rouvert. Un dynamisme qui s’est également traduit en janvier dernier par le lancement d’une campagne de sensibilisation en ligne et sur les réseaux sociaux à destination de ses principaux marchés cibles, notamment la France métropolitaine et les Antilles françaises.

Des signaux positifs que la Dominique envoie en confirmant la livraison de projets hôteliers haut de gamme d’envergure en 2019, avec les inaugurations prévues de l’Anichi Resort & Spa (groupe Marriott) et du Cabrits Resort Kempinski dans les environs de Portsmouth au Nord, ainsi que du Jungle Bay Resorts & Spa dans le sud de l’île.

Six mois après le passage de Maria sur l’île, la Dominique souhaite ainsi adresser un message de bienvenue aux visiteurs et aux professionnels du tourisme : les Dominiquais n’ont en rien perdu leurs qualités d’accueil dans la tempête et poursuivent la reconstruction de leur île. La Dominique est prête à accueillir les visiteurs et compte ainsi montrer sa résilience face aux changements climatiques.

Une volonté incarnée par la mise en place de forfaits de tourisme volontaire ; les visiteurs peuvent s’inscrire auprès d’hôtels ou d’opérateurs locaux pour participer à des opérations de reconstruction et de nettoyage ciblées, tout en découvrant l’île.

Témoignage : Hervé Nizard, Consul Honoraire de France à la Dominique, est disponible pour répondre à toute demande d’interview auprès de Lucie Seinturier au 01 58 01 01 30 ou via ladominique@groupexpression.fr

Pour s’informer sur les avancées de la reconstruction à la Dominique : www.dominicaupdate.com

Sur Facebook : @IleDeLaDominique

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY