30 TO belges montrent l’exemple

30 voyagistes belges respectés et reconnus ont pris la décision de ne pas faire de nouvelles réservations pour des voyages « non essentiels » entre le 1er mars et le 1er avril. Une décision en signe de solidarité dans la lutte contre la Covid-19.

Depuis la semaine dernière, tous les voyages non essentiels ont été interdits et au ce moins jusqu’au 1er mars 2021. 30 tour-opérateurs belges de renom vont un peu plus loin, ensemble et de leur propre initiative, ils ont décidé qu’ils ne réserveront pas de nouveaux voyages non essentiels qui se devraient se dérouler entre le 1 mars et le 1 avril pour leurs clients belges.

Ils veulent de cette façon envoyer un signal marquant leur solidarité et leur coopération au monde politique, aux virologues et aux consommateurs.

Ils font tout de même un appel aux voyageurs, leur demandant de réserver tous leurs voyages pour la fin du printemps, l’été, l’automne ou même avant 2022 grâce à l’industrie Belge du voyage organisée et fiable.

« En tant qu’industrie du tourisme organisé, nous voulons envoyer un signal fort aux politiciens, aux virologistes, mais aussi à la l’opinion publique et aux médias », affirment les 30 voyagistes participants, ainsi que le groupe d’action SOS Travel #SaveorSink. « Nous le faisons afin de donner à la nouvelle campagne de vaccination toutes les chances de succès et de permettre aux vacances de reprendre en toute sécurité et en toute confiance à partir d’avril 2021. »

Les rêves, les projets et les brochures ne sont pas contaminants

Les tour-opérateurs font donc appel aux consommateurs pour réserver leurs voyages pour la fin du printemps, l’été, l’automne et même avant 2022 en toute confiance à travers le secteur Belge des voyages organisés.

« Nous sommes toujours le partenaire le plus fiable pour réserver votre voyage, diverses organisations de consommateurs le confirment également. Nous voulons être en mesure d’offrir la perspective de réaliser des rêves de voyages et des voyages de rêve dès que possible. Parce que les rêves, les projets et les brochures ne vous infectent pas.»

C’est pourquoi les 30 voyagistes (T.O.) belges respectées (voir liste ci-dessous) ont pris cette décision commune de soutenir activement l’appel du gouvernement à ne pas voyager dans la situation actuelle, sauf si cela est strictement nécessaire. Le 15 mars, ces voyagistes vont également réévaluer la situation. « Nous espérons que cela démontrera notre prise de conscience de notre responsabilité sociale et prouvera une fois de plus que le secteur du voyage organisée Belge est professionnel et fiable. »

Espoir d’un soutien sectoriel spécifique face à la crise la plus grave jamais enregistrée

Nous espérons toutefois pouvoir compter sur un soutien financier sectoriel supplémentaire de la part du gouvernement afin survivre à cette crise qui dure depuis un an (sans interruption) pour notre secteur, et qui devrait se poursuivre après la réouverture de bien d’autres.

L’industrie du voyage traverse la crise la plus grave de son histoire. Nous demandons donc qu’un véritable « plan d’action ciblé » soit élaboré en étroite collaboration avec nous, pour sortir le secteur du voyage plus que fortement touché par la crise.

Les voyagistes Belges continuent de demander une politique européenne uniforme et claire pour les voyages à l’intérieur et à l’extérieur de l’UE. Ceci afin de maintenir la position concurrentielle du secteur de notre pays sur le marché européen.

Un scénario dans lequel les contrats (auto-) annulés/voyages par des tour-opérateurs belges seraient repris par des entreprises d’autres pays européens dans lesquels les règles sont moins strictes, est très préjudiciable à l’avenir de l’industrie Belge du voyage.

Stigmatisation

Enfin, les tour-opérateurs demandent un regard plus nuancé sur les chiffres des passagers communiqués à la population. Après le congé de Noël, les médias ont indiqués que quelques 160.000 voyageurs sont revenus de zones rouges.

Il faut absolument souligner que la plupart des retours sont liés à des visites familiales et/ou au trafic international ethnique, le secteur Belge n’avaient quasi aucune part de responsabilité que ces voyages souvent réservés vie internet.

« Nous trouvons regrettable que le voyageur et le secteur des voyages soient constamment stigmatisés et servent de boucs émissaires lorsqu’ils y a une augmentation des infections »


Plus d’informations : Christel Somers / 0496 93 58 93 – Steven Vervaeke / 0476 97 00 93

Au nom de SOS Travel et des voyagistes suivants :

Adagio : Christine Sax : 09/232.14.92

Africa By Excellence : Manu Donck : 09/395.10.21

Alk Reismakers : Geert Gaens : 011/31.36.20

Amazing Destinations : Inge Van Lysebeth: 052/47.96.94

Archeon travel : Lucia Heyvaert :02/270.30.10

Begonia Tours : Veerle Bracke : 09 / 345.45.42

Belcotravel & tours : Rik Coppens : 053/68.07.00

Classx Cruises : Paul De Bruyn : 010/23.81.10

Del-Tour : Sébastien Hamende : 04/358.18.17

Easytours : Geert Gaens : 011/31.36.20

Essential Greece : Martine Dewispelaere :050/78.00.48

Expair tours : Ali Labidi : 02/777.01.01

Famiski : Koen Decavele : 056/40.43.13

Footprints luxury cruises : Jan Van Durme :03/242.82.82

Gallia : Manuela Libens : 011/14.02.70

Imaginetravel : Paul Ryckaseys : 050/40.80.30

Montana Touroperator : Christel Somers : 03/385.26.16

Reizen Patteeuw : Bert Patteeuw : 0472/99.23.23

Silverjet : Wim David : 050/70.09.65

Solmar : Morena Raul Gaia : 089/77.81.00

Sovjet Reizen : Maurits Bouwman : 03/281.79.27

Sur La Iri : Thomas De Sterck : 0488/86.77.65

Transorient : Thierry Gahel :0496/12.96.96

Travelworld : Lieven Bossaert :059/80.73.74

USA Travel : Olivier Vandenbroucke :02/734.97.00

VOS Travel Skivakanties :Tom Hoornaert :051/240.340

Wild Tanzania : Thomas Verougstraete :0473/22.86.44

Woni safari : Yves Coppens :03/542.42.22

Yindi Travel : Steven Vervaeke :0476/97.00.93

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY