2019, année de forte croissance
pour 9Hotel Collection

En fort développement en France et en Europe, la chaine hôtelière 9Hotel Collection annonce un bilan positif pour 2019. Les performances de ses 11 boutiques-hôtels lui ont permis d’accroitre nettement son chiffre d’affaires et de se fixer de fortes ambitions pour 2020.

L’année 201 a été une année à forte croissance pour le groupe 9Hotel Collection qui atteint un chiffre d’affaires de 23,71M€ (contre 18,06 M€ en 2018), généré par 265 000 nuitées  sur l’ensemble des hôtels, soit une hausse de plus de 22% du nombre de clients ayant séjourné dans les hôtels du groupe. Parallèlement, le revenu moyen par chambre a progressé de 6,4%, et est passé de 125€ en 2018 à 133€ en 2019.

Cette année a également été riche en actualités pour le groupe avec l’ouverture du 9Hotel Bastille- Lyon à Paris en septembre 2019, et l’acquisition du 9Hotel Chelton à proximité de la commission européenne à Bruxelles. « Notre volonté est de nous développer rapidement en Europe et d’investir les grandes capitales touristiques et économiques », souligne Louis Quentin-Mauroy, Directeur Général Adjoint du groupe. Ainsi le groupe a pour objectif de réaliser une acquisition minimum par an. Il renforcera également ses actions visant au respect de l’environnement et sera avant-gardiste dans les solutions et les services proposés aux clients.

2020 sera également synonyme de renouveau avec la restauration du 9Hotel Cesàri à Rome ainsi que du 9Hotel Chelton à Bruxelles (photo), qui passeront de trois à quatre étoiles et intégreront l’ADN du groupe pour devenir des établissements chaleureux à la personnalité affirmée, dotés de matériaux nobles et de lignes élégantes. Enfin, des changements d’image vont être effectués pour marquer les 10 ans du groupe. « Nous repensons notre identité visuelle avec une nouvelle charte graphique et la création de nouveaux sites, plus ergonomiques et modernes » annonce Louis Quentin-Mauroy.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY