20% des Belges adaptent leurs projets de voyage en fonction de l’Euro 2016

D’après un sondage effectué par wes research & strategy, 53,2% des Belges vont suivre les rencontres disputées par les Diables Rouges. 20% regardera uniquement les matchs des Diables Rouges. Un tiers regardera également d’autres matchs en plus de ceux des Belges. Il est frappant de constater qu’un Belge sur cinq modifie ses projets de voyage en raison de l’Euro 2016. L’Euro 2016 a une plus grande influence sur les intentions de voyage des francophones (24%) que sur celles des néerlandophones (16%).

L’agence de recherches et de conseil wes research & strategy a questionné 2000 adultes belges pour savoir s’ils ont l’intention de regarder des épreuves de l’Euro 2016. Un peu plus de la moitié a répondu par l’affirmative. Près de 20% ont l’intention de regarder les rencontres disputées par les Belges uniquement, tandis qu’un tiers regardera aussi bien les matchs des Diables Rouges que d’autres matchs. Du côté francophone, la proportion qui regardera les épreuves auxquelles participent les Diables Rouges, ainsi que d’autres matchs auxquels l’équipe nationale ne participe pas, avoisine les 40%. Chez les néerlandophones, cela correspond environ à 30%.

Nous avons également enquêté sur l’impact de l’Euro 2016 sur les projets de vacances des adultes belges. Un cinquième des personnes interrogées adapte ses projets de voyage en fonction de l’Euro 2016. 80% déclarent que l’Euro 2016 n’a aucune influence sur leurs projets de voyage (période de vacances différente, ne partent pas en voyage, …).

  • Pour 8,9%, les projets de voyage (période, destination) ne sont pas vraiment influencés, mais ils s’assurent cependant de pouvoir suivre aisément l’Euro 2016 depuis leur destination de vacances (télé, grand écran, …).
  • 6,4% voyageront dans une autre période en raison de l’Euro 2016 : 3,6% pour pouvoir suivre l’Euro chez soi/en Belgique, et 2,8% pour éviter la folie footballistique, les prix plus élevés, … en France.
  • 1,7% voyage vers une autre destination que la France en raison de l’Euro 2016.
  • 2,8% se rendent spécialement en France en raison de l’Euro 2016. 1,7% le fait pour assister à un ou plusieurs matchs, 1,1% pour vivre l’ambiance générale du championnat européen.

On constate plusieurs différences entre néerlandophones et francophones. L’Euro 2016 a une plus grande influence sur les intentions de voyage des francophones (environ 24% sont influencés) que sur celles des néerlandophones (16% sont influencés). 11,4% des francophones veillent à pouvoir aisément suivre l’Euro à leur lieu de destination, par rapport à 6,8% des néerlandophones. 4,1% des francophones se rendent spécialement à l’Euro (2,7% pour assister à un match, 1,4% pour l’ambiance), par rapport à 1,7% des néerlandophones (0,9% assiste à un match, 0,8% y va pour l’ambiance).

wes research & strategy est leader du marché de l’enquête relative au secteur belge du voyage. Le comportement de voyage des Belges est évalué en permanence.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY