100 patrons d’entreprises du tourisme lancent un appel

Le WTTC, qui représente le secteur du voyage et du tourisme, et plus de 100 patrons du tourisme mondial, appellent les dirigeants politiques de ces pays à faire un pas en avant pour « sauver l’économie mondiale et soutenir la reprise des centaines de millions d’emplois affectés ».

Plus de 100 patrons de l’industrie du tourisme du monde entier

Une lettre du WTTC a été signée par les présidents d’entités telles que British Airways, Emirates, Iberia, Etihad, Jet2, WestJet et Virgin Atlantic; Accor, Best Western, Hilton, Hyatt, Intercontinental Hotel Group, Mandarin Oriental, Marriott, Meliá Hotels, Palladium Hotel Group, Ifema, Europamundo, Room Hotels & Be Mate, Hotelbeds, Radisson Hotel Group, Iberostar, City Sightseeing Worldwide, Abercrombie & Kent, American Express, Carlson Wagonlit, Expedia, Travelport, TUI AG et Uber, entre autres.

Le tourisme interpelle les chefs d’Etats

Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a lancé un appel urgent aux chefs d’État du G7 ainsi qu’à l’Espagne, à l’Australie et à la Corée du Sud pour qu’ils se coordonnent pour sauver le secteur du tourisme et l’économie mondiale, ce à quoi le gouvernement espagnol a répondu qu’il veut mener cette initiative.

Pedro Sanchez

Un Sommet Mondial !

Pedro Sánchez a proposé à l’Espagne d’accueillir cet événement. Il s’agit d’un sommet pour rétablir le tourisme et de l’organiser de manière coordonnée. Dans le courrier, WTTC et les patrons du tourisme affirment que si les restrictions de voyage restent en vigueur, les pertes d’emplois augmenteront dans le monde entier.

La vérité est que ce secteur employait un travailleur sur dix (330 millions au total) en 2019, ce qui représentait 10,3% du PIB mondial et créait un nouvel emploi sur quatre, selon le rapport d’impact économique 2020 du WTTC.

Les moyens de se protéger sont là

L’appel à une coordination mondiale se concentre principalement sur l’utilisation de masques obligatoires dans tous les modes de transport et les espaces clos où la distance physique ne peut être respectée; investissement dans des tests PCR rapides, efficaces et peu coûteux avec des résultats en moins de 90 minutes à appliquer de manière coordonnée avant un voyage international; mise en quarantaine ou isolement uniquement pour les cas positifs, non généralisés par nationalité; et le renforcement de la mise en œuvre de mesures normalisées pour aider à restaurer la confiance des voyageurs.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY