10 signes infaillibles pour reconnaître un horrible voyageur !

Anne Roubidoux de www.tourismeplus.com

Tout le monde se plaît à croire qu’il est un voyageur génial! Mais dans les faits, tout le monde ne l’est pas. La personne que tout le monde déteste en voyage pourrait bien être votre client… ou même vous! Comment l’horrible voyageur se distingue-t-il? Un texte mis en ligne dans Smarter Travel a tenté de répondre à la question.

10 signes pour reconnaître l’horrible voyageur, selon un Smarter Travel :

1- Derrière lui, les gens soupirent…
Peu importe depuis combien de temps il attend en ligne à la sécurité, l’horrible voyageur n’est jamais tout à fait prêt au moment où c’est son tour de traverser le point de contrôle.

2- On lui donne la pire chambre de l’hôtel.
À son arrivée à la réception de l’hôtel, l’horrible voyageur est grossier ou impoli. Résultat : on lui refilera peut-être la pire chambre disponible!

3- Il est radin.
L’horrible voyageur ne laisse pas de pourboire (dans des endroits où le pourboire est la norme) ou marchande de façon inappropriée avec tout le monde, des vendeurs aux chauffeurs de taxi.

4- Ses voisins demandent de changer de siège.
Les gens assis à côté de l’horrible voyageur demandent à l’agent de bord de les changer de place et les autres passagers font tout ce qu’ils peuvent pour l’éviter. Voilà qui n’est pas bon signe!

5- Il a beaucoup trop de bagages.
Alors qu’il ne part que pour un week-end, il doit utiliser un chariot à bagages. Il devrait réévaluer sérieusement sa façon de faire sa valise.

6- Il utilise une perche à selfie.
Aujourd’hui, la perche à selfie est proscrite dans de nombreux espaces publics. En plus d’être souvent dérangeante pour les autres visiteurs, l’utilisation de ces perches a provoqué de nombreux accidents, dont certains mortels!

7- Les locaux sont en colère contre lui.
L’horrible voyageur ne se renseigne pas, avant son départ, au sujet des us et coutumes en vigueur dans sa destination. Sa méconnaissance fait en sorte qu’il lui arrive d’offenser involontairement la population locale.

8- Il paye le plein tarif.
L’horrible voyageur est rarement un voyageur averti. Il néglige souvent de bien planifier ses voyages (ou de consulter un agent de voyages, pourrions-nous ajouter). Résultat : il paye trop souvent le tarif maximal pour une chambre, une location de voiture ou un billet d’avion, même s’il ne s’agit pas d’un voyage d’urgence de dernière minute.

9- Ses critiques attirent des critiques.
L’horrible voyageur estime souvent avoir été terriblement lésé par un hôtel, un restaurant ou une attraction et n’hésite pas à multiplier les critiques. Il devrait toutefois se rendre compte que le point commun entre toutes ces critiques, c’est lui et qu’il est peut-être la source de toutes ses mauvaises expériences.

10- Il crie.
Quand il est contrarié, l’horrible voyageur n’hésite pas à élever la voix ou même à recourir aux injures face aux gens qui doivent interagir professionnellement avec lui. C’est rarement justifié. Même quand tout va mal, la solution risque d’être meilleure pour celui qui fait preuve de patience et de politesse que pour l’horrible voyageur.

Sans titre

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY