10 Cimetières européens à visiter pour leur beauté monumentale

La Toussaint est un moment où les gens se rendent au cimetière pour honorer la mémoire de leurs défunts. Dans les grandes villes, nombreux sont les anciens cimetières qui abritent de monuments funéraires magnifiques. Expedia a sélectionné dix cimetières européens à ne pas manquer lors d’un prochain court séjour.

La Belgique compte de superbes monuments funéraires dans les cimetières de Campo Santo (Gand), Schoonselhof (Anvers), Laeken (le « Père-Lachaise de Bruxelles », notamment avec le Penseur de Rodin) et dans les cimetières militaires de Flandre occidentale qui commémorent la Première Guerre mondiale.

S’ils ne figurent pas spontanément au programme d’un court séjour, certains cimetières pittoresques méritent pourtant une visite, notamment à l’étranger. Au-delà de la splendeur des tombeaux gigantesques, les cimetières offrent également une oasis de paix dans les villes tumultueuses, où l’on peut se promener tranquillement. Expedia propose de visiter ces dix cimetières si l’occasion se présente.

1. Père-Lachaise à Paris
Il s’agit peut-être du cimetière le plus célèbre d’Europe. Bien que sa situation n’ait pas rencontré un franc succès à sa création en 1801, le Père-Lachaise est actuellement le plus grand cimetière parisien, avec plus de 69 000 sépultures. Près de la moitié d’entre elles sont des monuments protégés. La plupart des visiteurs du Père-Lachaise cherchent les tombes des multiples célébrités qui y sont inhumées. Et la liste est longue: Frédéric Chopin, Edith Piaf, Jim Morrison, Karel Appel, Amadeo Modigliani, Laurent Fignon, Yves Montand, Oscar Wilde, etc. Une crypte est également réservée aux soldats belges tombés pendant la Première Guerre mondiale.
Avec ses 44 hectares et ses quelque 5 000 arbres, ce poumon vert de la ville est l’endroit idéal pour se ressourcer sur les 15 kilomètres de sentiers.

2. Le cimetière monumental à Milan
Le cimetière monumental (Cimitero Monumentale) à Milan, en Italie, vaut également le détour. Depuis sa création en 1866, de célèbres familles ou musiciens (Verdi) milanais y ont trouvé leur dernière demeure. C’est notamment le cas de Davide Campari, qui rappelle la liqueur du même nom. Sa sépulture est une reproduction de La Dernière Cène de Léonard de Vinci. D’après la tradition, le personnage de Judas y serait représenté à l’image de son principal concurrent de l’époque.

3. Le cimetière de Highgate à Londres
Le cimetière de Highgate, au nord de Londres, est souvent décrit comme l’un des joyaux de l’Angleterre. Il fait partie des Magnificent Seven, les « sept magnifiques » cimetières de la ville. Il se divise en deux parties : la partie est et la partie ouest qui est la plus ancienne. Les principaux points d’intérêt sont l’Avenue égyptienne et le Cercle du Liban, un cercle de caveaux partiellement enterrés. La partie est, la plus connue, abrite la tombe de Karl Marx, l’un des endroits les plus visités.

4. À la poursuite de Dracula au cimetière de Whitby
Whitby se situe plus au nord de l’Angleterre, entre Leeds et Newcastle. Il s’agit d’un petit village entouré par le parc national des North York Moors. Les pierres funéraires de la Church of Saint Mary, sur les ruines de l’abbaye de Whitby, en bordure de falaise. Pas étonnant que Bram Stoker y ait trouvé l’inspiration pour son grand classique « Dracula ». Toutefois, ne vous effrayez pas, cet endroit attire les adeptes gothiques.

5. Le Baiser de la Mort à Barcelone
Quiconque visite Barcelone ne peut passer à côté de Montjuïc. Cette colline dominant la mer a notamment accueilli les Jeux Olympiques (1992) et abrite plusieurs musées, dont celui de Miro. Mais ce que peu de gens savent, c’est qu’il y a un énorme cimetière. Le visiteur peut y suivre un itinéraire artistique ou historique. Pour voir l’un des plus célèbres monuments funéraires, « El Beso de la Muerte » (Le Baiser de la Mort), il faut se rendre au cimetière de Poblenou, plus petit, à 5 kilomètres de Montjuïc.

6. Le cimetière musical de Vienne
Le Zentralfriedhof, le plus grand cimetière de Vienne, entoure l’église Saint-Charles-Borromée (dans un style art nouveau). Ce cimetière se compose de différentes parties, chacune étant consacrée à une religion. Il est connu pour être la dernière demeure de plusieurs compositeurs : Ludwig van Beethoven, Frans Schubert, Wolfgang Amadeus Mozart, Antonio Salieri, Johannes Brahms, Arnold Schönberg et Johan Strauss.

7. Prague : le plus ancien cimetière juif
Le vieux cimetière juif, le plus grand d’Europe et l’un des plus anciens au monde est dans le quartier Josefov de la capitale tchèque, Prague. Fondé au XVe siècle, il compte environ 12 000 sépultures. L’espace étant réduit, les corps ont été empilés à plusieurs endroits, totalisant parfois jusqu’à 10 couches de sépultures.

8. Le cimetière de Sodermalm à Stockholm
Le cimetière Skogskyrkogården porte le numéro 558 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Située au milieu des sapins, la nécropole compte de nombreux pavillons et chapelles, aussi la nature et l’architecture ne font-elles plus qu’un. C’est là que repose Greta Garbo.

9. Agramonte : du choléra à l’un des plus beaux endroits de Porto
Fondé vers 1850 pour enterrer les nombreux morts de l’épidémie de choléra, le cimetière d’Agramonte est devenu l’un des plus beaux endroits de Porto. Si vous visitez ce cimetière au printemps, vous pourrez vous éblouir devant la beauté des magnolias en fleurs.

10. Berlin : les frères Grimm
C’est entre le zoo de Berlin et l’ancien aéroport Tempelhof que se dresse l’un des plus grands cimetières berlinois : l’Alter St.-Mattaüs-Kirkhof qui héberge notamment les sépultures des célèbres conteurs Jacob et Wilhelm Grimm.

La plupart de ces cimetières disposent de leur propre site Web, où sont répertoriées toutes les tombes.

Sur expedia.be, vous pouvez composer vous-même votre séjour en choisissant parmi des centaines de compagnies aériennes et des milliers d’hôtels en Europe. 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY