Canada : voyageurs avec double nationalité, ce qui va changer!

À partir du 30 septembre 2016, tous les voyageurs aériens, incluant les citoyens canadiens, devront disposer des documents nécessaires pour voyager au Canada avant de pouvoir embarquer sur leur vol. Pour les citoyens de pays autres que les États-Unis dispensés de l’obligation de visa, cela signifie que l’Autorisation de voyage électronique (AVE) sera obligatoire. Pour les citoyens canadiens ayant une double nationalité, un passeport canadien valide sera exigé pour voyager.

Le gouvernement du Canada a mis en place un nouveau système électronique pour aider les compagnies aériennes à vérifier que tous les voyageurs possèdent un document de voyage approprié pour voyager au Canada par avion

PÉRIODE DE CLÉMENCE

En fait, l’Autorisation de voyage électronique est devenue obligatoire le 15 mars dernier. Toutefois, le gouvernement du Canada a invité ses agents d’immigration à être cléments à l’égard des voyageurs qui n’étaient pas au courant de cette obligation durant la période du 15 mars au 29 septembre.

« Cette mesure vise à assurer que les voyageurs, incluant les Canadiens possédant plus d’une nationalité, ne sont pas incommodés et à réduire les possibilités d’interruptions de voyage au cours de la saison estivale sur le plan des déplacements », explique Rémi Larivière, d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), en réponse aux questions de Tourisme Plus.

Toutefois, la période de clémence prendra bel et bien fin le 30 septembre. « Veuillez noter que la loi n’a pas changé pour les citoyens canadiens, incluant pour ceux ayant plus d’une nationalité, indique M. Larivière. Ce qui a changé est que le gouvernement du Canada a mis en place un nouveau système électronique pour aider les compagnies aériennes à vérifier que tous les voyageurs possèdent un document de voyage approprié pour voyager au Canada par avion. »

C’est dans ce contexte que les citoyens possédant plus d’une citoyenneté sont enjoints à voyager avec un passeport canadien valide. « Un passeport canadien valide est le seul document de voyage fiable et universellement reconnu prouvant qu’une personne est un citoyen canadien et qu’elle a le droit d’entrer au Canada. Tout citoyen canadien a le droit d’entrer au Canada et n’est pas soumis à un contrôle de l’immigration », précise Rémi Larivière.

SENSIBILISER LES CANADIENS CONCERNÉS

L’IRCC affirme faire tout ce qu’il peut pour sensibiliser les Canadiens possédant plus d’une citoyenneté à ce changement, pour s’assurer qu’ils ne sont pas pris au dépourvu. « Nous travaillons par exemple en étroite collaboration avec nos partenaires du gouvernement fédéral, y compris notre réseau mondial de missions canadiennes, sur une campagne visant à aviser les Canadiens concernés par l’intermédiaire de leurs sites Web, de bulletins aux expatriés et des médias sociaux. Nous allons continuer à faire de la sensibilisation sur ce changement tout au long de la saison estivale chargée et, après le lancement du nouveau processus, aux comptoirs d’enregistrement », mentionne M. Larivière.

Il ajoute que les Canadiens possédant plus d’une nationalité ne sont pas admissibles à l’obtention d’une AVE pour leur passeport non canadien, puisque l’AVE a été mise en place en vue de contrôler l’admissibilité des étrangers au Canada.

L’IRCC rappelle que l’Autorisation de voyage électronique n’est pas un concept nouveau et que plusieurs autres pays ont adopté des programmes semblables. Pour sa part, le Canada s’est engagé à mettre en œuvre l’AVE, en 2011, dans le cadre du plan d’action canado-américain Par-delà la frontière.

L’AVE permet d’effectuer le contrôle des voyageurs dispensés de visa pour déterminer s’ils sont admissibles au Canada avant qu’ils se rendent au pays. Le programme permet ainsi au Canada d’identifier les personnes interdites de territoire et de les empêcher de venir au Canada dès le départ.
Sans titre

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY