Voici les nouvelles solutions apportées par WhatsApp et Spotify pour contrer certaines dérives actuelles

© Getty Images

Spotify donne désormais la possibilité de bloquer ou bannir un artiste que vous ne voulez plus entendre parce qu’il est accusé de viol, par exemple. Et quant à WhatsApp, pour freiner la propagation de fausses informations, la messagerie ne nous permet plus de transférer nos vidéos à plus de 5 destinataires! Notre chroniqueur économique, nous en dit plus sur tous ces changements positifs récents !

WhatsApp et Spotify, deux applications très utilisées dans le monde entier, ont décidé de tenir compte de l’état d’esprit actuel.

Dans le cas de Spotify, le site de streaming musical a décidé de donner aux utilisateurs la possibilité de bloquer un artiste. Exactement comme vous pouvez bloquer, sur votre téléphone, un correspondant que vous ne voulez plus entendre.

Cette nouvelle fonctionnalité, bien qu’elle soit encore en phase de test pour le moment, selon Le Figaro, répond à une demande du public.

En clair, cette demande a démarré après la polémique déclenchée par le chanteur de R&B R.Kelly qui est, comme vous le savez sans doute, accusé de multiples agressions sexuelles sur des mineures d’âge. Et donc, lorsque cette phase de test sera dépassée, il sera possible aux utilisateurs de Spotify de bannir pour des raisons personnelles ou artistiques, un artiste que vous ne souhaitez pas ou plus entendre.

Comme le précise Le Figaro, l’application Spotify empêchera automatiquement toutes ses chansons de remonter dans un flux, une playlist, un top ou une des chaines radio proposées par Spotify.

Quasi au même moment, l’une des applications les plus utilisées au monde, c’est-à-dire WhatsApp, a décidé de lutter contre les rumeurs, les fausses informations et les arnaques.

« WhatsApp et Spotify, deux applications très utilisées dans le monde entier, ont décidé de tenir compte de l’état d’esprit actuel »

Pour freiner la propagation de ces fake news et autres théories du complot, il ne sera plus possible de transférer un message à plus de 5 destinataires. Pour ma part, j’utilise aussi WhatsApp et je ne pouvais déjà pas transférer un message -que ce soit une photo, un texte, un son ou une vidéo- à plus de 20 personnes.

Et maintenant, nous serons donc limités à maximum 5 personnes. La faute à qui ? Indirectement, aux Indiens ! En effet, l’Inde est un marché important pour WhatsApp avec plus de 200 millions d’utilisateurs.

Or, ce pays connait un très grave problème de désinformation en ligne directement lié à l’usage de WhatsApp. La police locale a recensé plus d’une vingtaine de lynchages de personnes victimes de propagations de fausses rumeurs et notamment des supposés vols d’enfants.

Au Brésil aussi, l’élection présidentielle a été entachée de rumeurs et fausses informations propagées par WhatsApp. Donc, pour ne pas être accusée de favoriser la propagation d’infos intox, la direction de WhatsApp a décidé de limiter le transfert des messages à 5 personnes max et non plus 20 comme c’était le cas auparavant.

D’autres se poseront la question : mais pourquoi ne pas simplement censurer le contenu de ces messages s’ils sont faux ou mensongers ? Réponse du Figaro : parce que ce n’est techniquement pas possible, WhatsApp est une messagerie privée et même la direction n’a pas accès au contenu des échanges entre les utilisateurs. Tout est crypté de bout en bout. Et voilà pourquoi la seule solution, c’est de limiter le transfert des messages à 5 destinataires maximum !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY