Une première victime du Brexit dans l’aérien…

0
16

La compagnie aérienne « British Midland Regional Limited », basée à East Midlands et opérant sous le nom de flybmi, a annoncé aujourd’hui la cessation de ses activités et se prépare à déposer son bilan. Ce n’est pas la première et pas la dernière. Les passagers sont malheureusement les premières victimes. Un communiqué de presse indique que les incertitudes sur le Brexit ont précipité la décision…

Flybmi opère également pour Brussels Airlines

La compagnie aérienne – basée à East Midlands – possède 3 avions Embraer ERJ-135 et 14 Embraer ERJ-145 et opère à partir de bases comme Aberdeen, Bruxelles, Bristol, East Midlands, Newcastle et Munich. flybmi dessert l’Europe avec plus de 600 vols réguliers par semaine sur un réseau de 44 destinations dans 12 pays européens et emploie 376 personnes. Flybmi opère pour Brussels Airlines avec un avion. Trois avions basés à Bruxelles ont été repositionnés vers Bristol ce vendredi.

Tous les vols ont été annulés

Tous les vols ont été annulés. Les clients ayant réservé directement auprès de flybmi doivent contacter l’émetteur de leur carte de paiement pour obtenir un remboursement pour les vols qui n’ont pas encore eu lieu (bon courage).

Les clients qui ont réservé des vols flybmi par l’intermédiaire d’un agent de voyages ou de l’une des compagnies aériennes partenaires de flybmi en partage de code sont invités à contacter leur agent ou leur compagnie aérienne pour connaître le détail des options qui leur sont offertes.

Les clients ayant souscrit une assurance voyage doivent contacter leur fournisseur d’assurance voyage pour savoir s’ils sont éligibles pour réclamer des vols annulés et la procédure à suivre.

Un porte-parole de flybmi a déclaré:

« C’est avec le cœur lourd que nous avons fait cette annonce inévitable aujourd’hui. La compagnie aérienne a été confrontée à plusieurs difficultés, dont les récentes flambées des coûts de carburant et de carbone, cette dernière résultant de la décision récente de l’UE d’exclure les compagnies aériennes britanniques de leur pleine participation au système d’échange de quotas d’émission. Ces problèmes ont compromis les efforts déployés pour générer des profits pour la compagnie aérienne. Les incertitudes créées par le processus du Brexit ont également sérieusement affecté les échanges commerciaux actuels et les perspectives d’avenir, ce qui nous a empêchés d’obtenir de précieux contrats de vol en Europe et le manque de confiance en la capacité de bmi de continuer à voler entre deux destinations européennes. De plus, notre situation reflète des difficultés plus larges dans l’industrie du transport aérien régional qui ont été bien documentées. Dans ce contexte, il est devenu impossible pour les actionnaires de la compagnie aérienne de poursuivre son vaste programme de financement dans le secteur, en dépit d’un investissement total de plus de 40 millions de livres sterling au cours des six dernières années. Nous regrettons sincèrement que cette ligne de conduite soit devenue la seule option qui nous reste, mais les défis, en particulier ceux créés par le Brexit, se sont révélés insurmontables. Nos employés ont travaillé extrêmement dur au cours des dernières années et nous les remercions de leur dévouement envers la société, ainsi que tous nos clients fidèles qui ont voyagé avec nous au cours des six dernières années »

Les employés seront licenciés

Flybmi employait 376 personnes au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède et en Belgique. La compagnie aérienne a transporté 522 000 passagers sur 29 000 vols en 2018.

Indemnisation en vertu de la réglementation européenne ?

Est-ce que les clients peuvent demander une indemnisation en vertu de la réglementation européenne 261/2004 pour des frais raisonnables ? Oui en théorie, mais la compagnie aérienne britannique n’est pas en mesure de rembourser les clients pour les vols annulés qu’ils ont payés. Flybmi prie les passagers de consulter ses partenaires en partage de code comme Lufthansa, Brussels Airlines, Turkish Airlines, Loganair, Air France et Air Dolomiti…

Un porte-parole du ministère des Transports a qualifié la situation de « très décevante » et a déclaré que le gouvernement (britannique) s’attachait à soutenir les passagers concernés….

Et les autres ?

Serge Fabre

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY