Une envie pressante… qui aurait pu être fatale!

Samedi dernier, ce fut la panique à bord d’un vol GoaAir assurant la liaison New Delhi – Patna, en Inde. Un passager qui prenait l’avion pour la première fois a tenté avec insistance d’ouvrir la porte arrière de l’appareil qu’il pensait être celle des toilettes.

C’était la première fois qu’il prenait l’avion de sa vie. Et il s’en souviendra de son baptême de l’air… Et les passagers aussi. Paniqués, ils « lui ont demandé pourquoi il tentait d’ouvrir la porte. Il leur a dit qu’il avait besoin d’utiliser les toilettes de toute urgence et a continué à tirer sur la manette », a expliqué le porte-parole de la police locale interrogé par le journal britannique The Telegraph.

Alors que le chaos gagnait la cabine, le jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, a été stoppé par l’équipage et fut confié illico à la sécurité aéroportuaire à l’atterrissage. Placé en garde à vue, il a été relâché dans la soirée. Après vérification, le passager n’avait effectivement jamais pris l’avion avant ce jour.

Mais aurait-il pu réussir à ouvrir la porte de l’appareil ? « Les issues de secours sont conçues pour rester bloquées par la différence de pression entre la cabine et l’extérieur », avait expliqué à la BBC un expert en aéronautique, lors d’un cas similaire survenu lors d’un vol entre les États-Unis et la Chine en juillet 2017. « Mais le verrouillage ne fonctionne vraiment qu’à des altitudes élevées », avait-il ajouté.

Et s’il avait réussi à ouvrir la porte ?

Si le passager avait ouvert la porte, cela aurait déclenché l’ouverture du toboggan, qui aurait été sans doute aussitôt arraché, à cause de la vitesse de l’avion. Dans la cabine, l’atmosphère serait devenu froide, bruyante et venteuse.

Mais les passagers, contrairement à ce qu’on voit dans les films catastrophe, n’auraient pas été arrachés à leur siège et aspirés à l’extérieur. Même pas sûr, dit l’expert, que la chute de pression ait suffi à déclencher la descente des masques à oxygène.

Une alarme aurait de toute façon immédiatement prévenu le pilote : « Il aurait alors immédiatement entamé une descente d’urgence. » Mais même dans la pire des situations, pas de panique : un avion peut se poser sans problème avec une porte ouverte. On est rassuré.

(Avec Slate)

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE