Une autre histoire de chevaux…

L’Inde ne veut pas faire appel à la Chine pour son chemin de fer et on peut en comprendre les raisons. Le premier ministre de l’Inde va inaugurer son premier train à grande vitesse cette semaine dont la puissance est de 12.000 chevaux.

La Chine a sûrement le plus long réseau TGV au monde

En à peine 10 ans, la Chine est devenu le pays ayant le plus long réseau de train à grande vitesse. Le pays a plus de 130 000 km de lignes de chemins de fer dont au moins 25.000 kilomètres de trains à grande vitesse.

Depuis au moins 5 ans, vous pouvez voyager en TGV de Beijing à Shenzhen dans le sud du pays (proche de Hong Kong), c’est plus de 2.500km. Les trains roulent à plus de 300km/h.

Désormais la Chine veut s’étendre

Afin d’étendre son emprise en Asie du Sud, la Chine propose de construire des lignes de chemin de fer allant jusqu’à Singapour. Le pays a déjà commencé à construire une ligne au Laos ainsi qu’en Thaïlande. C’est une arme dans la stratégie de la Chine. Cependant ce ne sera pas en Inde

L’Inde avance pas à pas

Le pays a un énorme réseau de chemin de fer. Cependant les trains ne roulent pas à grande vitesse. Quelques tests sont en cours sur certains parcours. La dernière nouvelle est l’inauguration de trains rapides électriques.

Des trains qui vont circuler à 120 km/h

Le Premier Ministre Indien Narendra Modi a inauguré le premier train à grande vitesse indien 100% électrique. Chaque locomotive a une puissance de 12.000 chevaux et peut transporter 6000 tonnes à une vitesse maximum de 120 km/h: deux fois la capacité et la vitesse moyenne des chemins de fer indiens.

Un accord avec des Européens

En novembre 2015, les chemins de fer indiens avaient signé un contrat avec la société française Alstom (qui a fusionnée avec l’allemand Siemens) pour fabriquer 800 trains dans les 11 prochaines années.

La puissance de ces trains va accroître le transport de fret

Plusieurs de ces nouvelles locomotives seraient mises en service pour le transport du charbon et du minerai de fer. Equipées de la technologie de propulsion basée sur un transistor bipolaire à grille isolée (IGBT), les locomotives de 12 000 HP seront conformes aux normes indiennes de transport de marchandises.

Du « made in India »

Ce train fait partie du projet « Made In India » et est le premier de cette importance dans le secteur du chemin de fer indien. 90% des composants sont d’origine indienne.

La coopération avec les Européens se poursuit : Alstom – Siemen est en charge de l’alimentation électrique auprès de Mumbai Metro Rail Corporation Ltd et de Jaipur Metro Rail Corporation. Il doit aussi fournir de nouveaux trains à Chennai Metro Rail Corporation.

On le voit ça roule en Inde !

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE