Un rapport encense Ryanair

le Directeur du Marketing pour Ryanair, Kenny Jacobs au lancement du projet de recherche du CEPS « Les compagnies aériennes Low-Cost : Rapprocher l'UE»

Ryanair a salué les résultats d’un projet de recherche mené par le CEPS (Centre for European Policy Studies) sur l’impact des transporteurs low-cost en Europe en termes d’intégration et de mobilité.

Le rapport, intitulé « Les compagnies aériennes Low-Cost : Rapprocher l’UE »*, a examiné plusieurs moyens d’évaluer la contribution des transporteurs low-cost comme Ryanair à l’intégration européenne, notamment la mobilité des travailleurs et des étudiants, les voyages d’affaires et le tourisme de loisirs.

En ce concentrant sur des données aussi bien quantitatives que qualitatives et des études de cas individuelles, le rapport a servi à souligner comment la connectivité à faible coût améliore la qualité de vie des gens. Le rapport a constaté que les compagnies aériennes low-cost ont joué un rôle essentiel pour rapprocher l’Europe en favorisant la mobilité et en rendant les voyages aériens abordables pour un public plus large.

Les compagnies aériennes low-cost – guidées par Ryanair – ont révolutionné le transport aérien au cours des 30 dernières années. En remettant en cause le monopole des transporteurs historiques à tarifs élevés en Europe, Ryanair et d’autres compagnies aériennes low-cost ont fait plus pour l’intégration européenne par le voyage, le tourisme et la mobilité professionnelle que n’importe quelle institution.

Cette année, Ryanair :

  • Transportera 138 millions de clients sur plus de 1 800 lignes différentes
  • Desservira 216 aéroports dans 37 pays différents
  • Soutiendra les économies locales et le développement régional des régions moins fréquentées
  • Soutiendra plus de 103,000 emplois auxiliaires* dans toute l’Europe
  • Aidera les étudiants Erasmus à économiser davantage sur leur voyage – plus de 3,3 millions d’euros économisés depuis août 2017
  • Continuera à stimuler la mobilité professionnelle et les voyages d’affaires grâce à Ryanair Flexi Plus.

Alors que Ryanair continuera d’offrir les tarifs les plus bas et la plus large sélection de routes, la compagnie aérienne a appelé l’UE à s’attaquer aux principaux problèmes de l’aviation – comprenant les taxes de voyage, les grèves des contrôleurs aériens continues et injustifiées, le manque de concurrence et les contraintes artificielles de capacité -. Qui continuent de freiner la croissance de l’industrie aérienne.

Kenny Jacobs de Ryanair a déclaré à Bruxelles à l’occasion de la publication du rapport : « Ryanair se félicite des conclusions de ce rapport du CEPS, dont l’objectif était de comprendre dans quelle mesure les compagnies aériennes low-cost ont contribué et peuvent contribuer à l’intégration européenne. Comme le confirme ce rapport, les tarifs bas ont contribué à créer un marché nouveau et en croissance pour des personnes qui n’auraient jamais voyagé auparavant. C’est connecter et intégrer l’Europe et en même temps créer des opportunités d’emploi et augmenter les dépenses touristiques. »

*« Les compagnies aériennes Low-Cost : Rapprocher l’UE»*, est disponible ici.

**La recherche ACI confirme jusqu’à 750 emplois « sur-site » dans les aéroports internationaux pour chaque million de passager.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Hourra… Merci Ryanair, que de bonnes choses apportées par les low cost…
    Bizarrement, pas un mot sur l’augmentation colossale de la pollution. Pas un mot sur le fait que les compagnies aériennes ne contribuent quasiment pas à la communauté, car les compagnies aériennes sont dispensées de TVA et d’accises sur le carburant…
    De plus Ryanair profite du taux d’imposition très bas de l’Irlande, et refuse de payer les charges sociales du pays ou sont employés les pilotes et stewards… Faussant ainsi la concurrence.
    Mais chchcht, ne gâchons pas ces belles éloges de Ryanair…

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE