Un dromadaire perturbe la circulation des trains

C’est le genre de messages qui n’apparaîtra pas tous les jours sur les réseaux sociaux. Vers 9h25, ce jeudi matin, le trafic de la ligne R du Transilien (Gare de Lyon – Montereau/Montargis) a été perturbé. La cause ? Ni une rupture de caténaire, ni un vol de cuivre mais la « présence d’un lama sur les voies ».

Aussitôt, les usagers ont répondu. Certains, amusés, ont demandé si Serge le lama était de retour. D’autres, plus sérieux, se sont agacés : « pas une journée sans problème, c’est usant. Une idée de la durée des retards sur les prochains trains au départ de Melun pour Paris ? », s’enquerrait ainsi « ddidine 77 ». « Les trois prochains trains sont indiqués retardé, après c’est 11h15 », abondait « Gros oeils ».

A 9h47, la SNCF annonçait la fin des ralentissements provoqués par cette drôle de déambulation sur les voies. Puis, à 9h58, photo à l’appui, que l’animal qui avait d’abord été pris pour un lama était en fait un dromadaire. Qui, toujours la SNCF, s’était échappé d’un cirque.

La police, elle, innocente le dromadaire. Les policiers ont bien été alertées par des automobilistes de la présence d’animaux sur les voies. Vérifications faites, il y avait bien un dromadaire ET même un lama. Mais tous deux étaient bien attachés dans un enclos tout proche des rails, et c’est par un effet d’optique que des automobilistes avaient pensé qu’ils étaient sur la voie.

Mais alors les retards de train, d’abord imputés à un lama puis à un dromadaire, étaient-ils eux des effets d’optiques ? Il y a de quoi devenir… chèvre.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE