La concurrence entre Airbus et Boeing les oblige à être dans l’innovation constante. Il semblerait qu’Airbus soit sur le point de livrer bientôt un avion long-courrier très économique pour les compagnies aériennes. Pour les clients, on verra …

L’Airbus A321LR a fait sa première sortie

L’A321LR (le LR est synonyme de long range ou long rayon d’action) est le dernier né de la famille A320, un avion plus habitué à desservir les lignes court-courriers en Europe. EasyJet, par exemple, n’utilise que des A320. L’avion a décollé de l’usine du constructeur à Hambourg fin Janvier.

Quoi de spécial ?

Airbus précise qu’il s’agit du monocouloir le plus large du monde et une fois opérationnel, il pourra effectuer des vols commerciaux, il effectuera des vols jusqu’à 7.400km.

Ce qui signifie que l’appareil pourra assurer des vols transatlantiques et des vols vers le Moyen-Orient. Mais également des axes en Asie. Il va permettre d’ajouter de nouvelles destinations sans avoir besoin d’installer un gros porteur comme l’A350 ou le Boeing 787 ou 777.

Des performances inégalées

Le nouvel avion promet, selon Airbus, « des performances exceptionnelles et une efficacité inégalée », permettant aux compagnies aériennes de « conquérir de nouveaux marchés ». Avec l’ajout de trois réservoirs pouvant transporter 3500 litres de carburant. Au niveau écoénergétique l’A321LR propose d’aller plus loin et de fournir aux transporteurs un avion pouvant accueillir 240 passagers en éco ou 206 en configuration business et éco.

Les compagnies aériennes ont passé commande

La première compagnie à recevoir cet appareil devrait être la compagnie low-cost Norwegian. Elle en a commandé 30 dont 8 seront livré en 2019. Aer Lingus a annoncé qu’elle ajoutera huit A321LR à sa flotte d’ici l’année prochaine, tandis qu’Air Transat prévoit d’utiliser ce nouvel appareil. Il semblerait également que la low-cost américaine JetBlue, étudie l’avion et évalue si cela pouvait l’aider à percer le marché européen.

Boeing doit préparer la riposte

Boeing a lancé le B737 MAX-10 pour contrer l’A321Neo, mais n’a pas de version long-courrier. Boeing travaille sur ce nouveau type d’appareil mais selon les spécialistes, un tel avion n’est pas prévu avant les années 2024-2025.

Il faut espérer un succès aussi important que l’A321

Airbus affirme avoir déjà reçu plus de 1 900 commandes de plus de 50 transporteurs pour l’A321neo, « capturant une solide part de marché de 80% sur ce marché ». Ce succès doit agacer Boeing.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE