Depuis plusieurs semaines, on évoque la possible éruption du volcan du Mont Agung à Bali. Les fumées volcaniques ont empêché pendant plusieurs jours les arrivées des vols sur l’aéroport. Aujourd’hui, on commence à parler du volcan Öræfajökull …

Vous souvenez-vous du volcan Eyjafjallajökull

Sûrement pas, compte tenu de la difficulté à prononcer son nom. En 2010, l’éruption de ce volcan avait perturbé fortement le trafic aérien en Europe. Une vingtaine de pays avaient fermé leur espace aérien au trafic commercial, touchant environ 10 millions de voyageurs. Mais selon les spécialiste, le volcan Öræfajökull aurait des conséquences bien plus sérieuses.

Un volcan qui dort depuis près de 300 ans

Le volcan Öræfajökull, couvert de glace, est dormant depuis 1727. Il culmine à plus de 2000m. Il vient de sortir de son sommeil et a subi un séisme majeur le 3 octobre.

Depuis lors, l’activité biothermique a fait fondre la glace et former des lacs autour du volcan. Les autorités islandaises ont élevé le niveau d’alerte au code jaune.

Le code jaune ? kesako ?

Les codes de couleur, qui sont conformes aux procédures recommandées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), ont pour but d’informer le secteur de l’aviation de l’état d’un volcan. Des notifications sont émises pour l’activité volcanique croissante et décroissante, et sont accompagnées de texte avec des détails (connus) sur la nature de l’agitation ou de l’éruption, en particulier en ce qui concerne les informations sur le panache de cendres et les résultats probables. Il y a 5 couleurs qui représentent une échelle :

Gris : volcan normalement calme mais pas surveillé régulièrement

Vert : volcan surveillé mais calme

Jaune : L’activité volcanique a diminué de manière significative, mais continue d’être étroitement surveillée pour une éventuelle nouvelle augmentation.

Orange : des signes d’activité du volcan avec de possibles fumées

Rouge : éruption du volcan imminente

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse