L’éruption du mont Agung, qui a débuté en septembre, a forcé l’aéroport de l’île à fermer pendant deux jours. Les arrivées de touristes ont chuté de plus de 70 %. Le gouvernement indonésien cherche à rassurer pour retrouver une activité normale.

Un volcan qui mène la vie dure au tourisme

Bien que le volcan se trouve sur une partie relativement isolée des zones touristiques, le dernier trimestre 2017 aura été difficile pour les professionnels du tourisme à Bali.

Environ cinq millions de touristes visitent Bali chaque année, mais après les éruptions et la fermeture de l’aéroport pendant deux jours, plusieurs pays, dont la Chine et l’Australie, ont émis des avertissements de voyage.

Une perte importante de devises

Les pertes ont atteint 11 milliards de roupies (environ 800 millions d’euros) depuis que l’alerte volcanique a été lancée le 21 septembre, selon l’agence nationale d’atténuation des catastrophes.

Ce sont surtout les touristes chinois qui ont déserté l’ile indonésienne. L’association des hôteliers et restaurateurs de Bali a indiqué que le taux d’occupation de nombreux hôtels serait tombé à 20 %. La perte énorme de recettes touristiques a pris les autorités par surprise.

Le président donne de sa personne

Pour rassurer les touristes, le président Joko Widodo a même pris des selfies avec des visiteurs lors d’une visite sur l’une des célèbres plages de Bali.

Le gouvernement fait tout pour faire revenir les touristes. Fort heureusement, le tourisme s’est légèrement redressé durant la période des fêtes

Le volcan est toujours en alerte maximum

Le Mont Agung est toujours à son niveau d’alerte le plus élevé, ce qui signifie que les personnes dans un rayon de 10 km sont potentiellement en danger.

Les volcanologues disent que personne ne peut prédire dans combien de temps le Mont Agung va exploser, ou si les éruptions vont s’accélérer ou non.

Le gouvernement a pris des mesures afin de sécuriser la zone et éviter que des randonneurs s’approchent du volcan.

Il est certain que les zones touristiques du sud et du centre de Bali ne risquent rien. Les touristes peuvent venir à Bali sans aucun problème.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE