Titanic, le retour

Le projet « Titanic II » est peut-être relancé. Alors que le navire aurait déjà dû être mis à l’eau en 2016, le cabinet finlandais Deltamarin, en charge de son design extérieur, vient d’annoncer que le travail sur le bateau avait repris.

Lancé en 2012 par le milliardaire australien Clive Palmer — qui, avec sa compagnie Blue Star Line, entendait recréer un navire le plus proche possible du premier Titanic, qui a fait naufrage au large de Terre Neuve en avril 1912 — le projet Titanic II avait été arrêté peu de temps après.

Le compartimentage a été évidemment retravaillé, un nouveau pont a été intégré pour loger des embarcations et systèmes de sauvetage modernes.

Les lignes de la carène ont été optimisées afin d’améliorer l’écoulement de l’eau et, ainsi, diminuer la consommation en carburant.

La forme de la poupe a été significativement modifiée, ne conservant son dessin original que jusqu’à la ligne de flottaison. Au-dessous, la partie incluant le gouvernail et l’hélice centrale a été supprimée, les trois hélices d’origine étant remplacée par trois pods, des moteurs électriques placés dans des nacelles orientables, servant de propulseurs et de gouvernails, tout en permettant de supprimer les lignes d’arbres. A la proue, deux propulseurs d’étrave ont également été ajoutés.

Si la longueur du Titanic est conservée, à savoir 269 mètres environ, le nouveau paquebot est 4 mètres plus large que le modèle original (28.5 mètres), ce qui permet d’améliorer la stabilité, d’autant qu’il est aussi légèrement plus haut en raison de l’ajout d’un pont supplémentaire.

Fidélité à l’original

 

 

 

Pour le design intérieur, c’est le cabinet suédois Tillberg Design qui a été choisi avec pour mission de conserver au maximum l’architecture et la décoration du navire d’origine, tout en adaptant les espaces publics et les cabines aux normes de confort et de sécurité d’aujourd’hui.

Mais aussi d’intégrer de nouveaux espaces publics, comme un casino et un théâtre. Pour le reste, Clive Palmer souhaite reproduire le plus fidèlement possible le premier Titanic. Le navire devrait être construit en Chine et géré par V-Ship et prendre enfin la mer en 2022..

[Avec Mer et Marine]

 

Reste à voir si le seul nom du Titanic, avec tous les douloureux souvenirs qu’il charrie encore aujourd’hui, jouera comme un repoussoir pour les personnes superstitieuses ou, au contraire, comme l’espère le promoteur du projet, séduira un public nostalgique (et fortuné…) curieux de découvrir ses cabines, ses suites, ses restaurants, ses salons, son fumoir, son grand escalier ou encore ses bains turcs (ci dessus), reconstruits strictement à l’identique.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY