Avec l’ajout d’une classe « Premium » à partir du 10 décembre prochain, Thalys proposera désormais trois classes dans ses trains contre deux aujourd’hui. Ou, si vous préférez, il faudra payer plus cher pour se restaurer à bord.

En effet, si la classe Standard sera la classe économique de base, la classe Comfort offrira un siège première mais sans restauration. Seuls les voyageurs de la nouvelle classe Premium auront droit à ce service, inclus dans le prix de leur billet. Les billets Standard et même Comfort seront toujours peu modifiables mais les billets Premium offriront plus de flexibilité.

Face à la concurrence

Thalys doit aujourd’hui faire face à la concurrence des offres de partage de voiture comme BlaBlaCar ou à l’ouverture du marché des bus, mais aussi de sa propre marque Izy, une offre à bas prix mise en place l’an dernier.

N’offrant pourtant qu’un train par jour (deux les vendredi et dimanche), Izy cible prioritairement la jeune clientèle, adepte du covoiturage ou des bus, avec un prix d’appel (19 € par trajet) similaire à ceux pratiqués par BlaBlaCar et à peine supérieur à ceux des bus.

Mais on y voit autant de familles et même d’hommes d’affaires que de jeunes avec leur sac à dos. On ne voit donc pas en quoi, avec cette nouvelle tarification, calquée sur celle du secteur aérien, Thalys positionnerait mieux son offre par rapport à celle d’Izy.

En attendant, en dehors des heures de pointe, à raison de deux rames toutes les heures, des trains partent chaque jour à moitié vides en direction de l’autre capitale. Cherchez l’erreur…

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE