Thalys : bien plus que Bruxelles-Paris

Nous avons rencontré Bernard Fontenelle, Delegate Director Sales de Thalys, qui nous a rafraîchi la mémoire : Thalys est l’opérateur principal entre Bruxelles et Paris, mais c’est aussi bien plus !

Société belge !

Commençons par rappeler que Thalys, créée en 1996, est une société privée belge, établie à Bruxelles, même si l’actionnariat est détenu à 60% par la SNCF, et à 40% par la SNCB. Après 21 ans d’existence en 2017, Thalys établissait un record en passagers transportés. Mais comme les records sont faits pour être battus, ce fut le cas en 2018, avec 7,5 millions de passagers transportés, un accroissement de 5% sur la seule ligne phare, Bruxelles-Paris, et +8% sur les Pays-Bas.

Une concurrence féroce

Ceci dit, Thalys n’offre pas que Paris dans ses destinations ! Nous allons le voir. Mais avant cela, essayons de penser Thalys au départ de Paris et non de Bruxelles. Nous voyons tout de suite que, contrairement à une idée reçue, Thalys subit depuis Paris une forte concurrence ! Concurrence aérienne d’abord, entre Paris et Amsterdam comme entre Paris et Düsseldorf. Une concurrence de la part d’autres sociétés de chemin de fer, telles qu’ICE, TGV et Eurostar. Une concurrence sur route, avec la voiture bien sûr, mais aussi et peut-être surtout avec les sociétés de bus qui offrent des prix très bon marché.

Une grande nouveauté

En citant Amsterdam et Düsseldorf, on voit bien que Thalys va plus loin que Bruxelles vers le Nord et l’Est. Et qu’en est-il du Sud ? La ligne Amsterdam-CDG-Marne-la-Vallée va reprendre très bientôt, dès le 31 Mars, avec 2 trains par jour. La grande nouveauté de la saison d’été sera la ligne vers Bordeaux, tous les samedis, en direct absolu, c’est-à-dire sans arrêt jusqu’à destination.

Rénovations

Thalys annonce aussi que le processus de rénovation complète de ses rames est entamé et s’achèvera en 2022, avec plus de confort, avec le wifi partout, avec -amélioration très attendue- plus de places pour les bagages, et même un espace réservé aux voyageurs qui ne veulent pas quitter leur vélo des yeux !

Transport ou distribution ?

Bernard Fontenelle nous explique les subtilités des marques en chemin de fer. Jusqu’en 2015, Thalys était juste une marque commerciale, et pas un transporteur. C’est maintenant le cas, et en tant que tel, ce transporteur est « revendu » par des distributeurs tels que SNCB, SNCF, NOS et DB.

La part des agences

Autre remarque très intéressante de notre interlocuteur : elle concerne la part de marché dévolue aux agences de voyages. Contrairement à une idée qui se répand, cette part des agences n’est pas en diminution par rapport aux canaux internet, elle reste très stable, et comme les ventes de Thalys augmentent, si la part des agences reste identique en pourcentage, cela signifie évidemment qu’en termes absolus, les ventes par agences augmentent aussi. Ceci dit, il est évident que les OTA comme MisterFly, par exemple, sont incluses dans le segment « agences ».

Les tarifs « Thalys Corporate Fares », négociés par les Account Managers Thalys avec les clients « entreprises », se réservent quasi exclusivement via les agences de voyages et ne sont pas disponibles sur les canaux B2C. C’est donc un atout pour les agences.

Vive le train !

Enfin, PagTour s’est récemment fait l’écho de l’impact du tourisme sur le réchauffement climatique. Et là, Thalys, comme tous les autres opérateurs ferroviaires, a une énorme valeur ajoutée en termes de réduction d’empreinte carbone.

Il fallait le rappeler : vive le train ! Sa marge de progression est encore énorme, si toutefois le politique se décidait à suivre efficacement.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse