Bien que la Chine considère Taïwan comme un de ses territoires, l’aviation civile chinoise doit demander la permission de survoler l’ile et son espace aérien.

Taïwan est très proche de la Chine continentale mais …

L’île de Taïwan proprement dite (y compris certaines petites îles voisines qui lui sont géographiquement associées) a une superficie de 36.008 km2. Elle fait dans sa plus grande longueur 394 km et sur sa plus grande largeur 144 km.

L’île de Taïwan se situe au sud-est de la Chine et est séparée de celle-ci par le détroit de Taïwan ou détroit de Formose qui au plus court entre Taïwan et la Chine continentale est large de 150 km.

En 1949, s’y installe, après avoir perdu la guerre civile contre les communistes.

Cette installation est accompagnée d’un transfert massif de population. Tchang Kaï-chek, un militaire anti-communiste, déplace son gouvernement en décembre 1949 à Taipei, devenue capitale de fait de la république de Chine (Taïwan), où il reprend de manière officielle ses fonctions de président, le 1er mars 1950.

Taïwan n’est plus reconnue comme pays souverain depuis plusieurs années

Depuis 1950, Taïwan se considère indépendante de la République Populaire de Chine. Mais, sous pression de la Chine, il ne reste que très peu de pays reconnaissant Taïwan.

La Chine, de son coté, considère Taïwan comme une province rétive. Cependant, aucune action armée n’a réellement été entreprise. Il existe également un traité d’alliance entre Taïwan et les Etats-Unis en cas de conflit.

Taïwan bloque le passage de près de 200 vols

Taïwan a bloqué près de 200 vols de compagnies aériennes chinoises sur le détroit qui sépare les deux rivaux en raison de l’utilisation par les transporteurs de nouvelles routes controversées introduites par la Chine. Taipei aurait demandé à plusieurs reprises que quatre nouvelles trajectoires de vol soient annulées depuis que la Chine les a lancées en janvier, mais leurs plaintes n’ont pas été entendues.

Les autorités de l’île ont déclaré qu’elles n’avaient pas été consultées sur les axes et ont qualifié leur introduction « d’imprudente » mettant en danger la sécurité des vols. Taïwan considère que cette action reste motivée par des raisons politiques.

Des vols non autorisés pour le moment

China Eastern Airlines et Xiamen Air ont demandé à exploiter 176 vols supplémentaires entre Taïwan et la Chine au cours du Nouvel An Chinois à la mi-février. Mais l’Administration de l’aviation civile de Taïwan (CAA) aurait déclaré avoir refusé la permission. Ces deux compagnies aériennes auraient utilisé les nouvelles routes controversées.

C’est la première action prise contre les compagnies aériennes chinoises

Un accord avait été discuté sur les trajectoires des vols en 2015. Taïwan a exprimé son inquiétude sur les nouvelles routes qui sont trop proches des routes existantes reliant les aéroports sur deux groupes d’îles contrôlées par Taïwan. Cela constituerait une menace pour la sécurité des vols.

Taïwan et la Chine trouveront sûrement un compromis de dernière minute. Les fêtes du Nouvel An sont très proches. Mais cette affaire démontre la volonté des autorités taïwanaises à vouloir rester indépendantes.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE