Sombre week-end pour l’aviation civile

L’aviation civile a connu une série d’incidents ce week-end dont deux crashs à l’issue fatale. Samedi dernier, un avion de ligne régionale en Colombie a fait douze morts. Le DC3 de la compagnie Laser reliait San José del Guaviare et Villavicencio. Selon un communiqué de l’aviation civile, il n’y aurait aucun survivant et les causes de l’accident ne sont pas connues.

Dimanche matin, c’est un Boeing 737-800 MAX d’Ethiopian Airlines s’est crashé peu après son décollage d’Addis Abeba. Il devait rejoindre Nairobi au Kenya. Les 157 personnes à bord ont péri dans l’accident et le PDG du groupe a confirmé l’absence de survivants. L’appareil avait été livré à la compagnie l’année dernière.

En revanche, plus de peur que de mal pour les passagers d’un vol Turkish Airlines qui reliait samedi Istanbul à New York. L’appareil, un Boeing 777 avec plus de 347 personnes à son bord, a traversé une forte zone de turbulences à 45 minutes de sa destination. Trente personnes ont été blessées et souffraient d’ecchymoses ou de coupures. Une hôtesse a même eu la jambe cassée.

Dans la même journée, un appareil d’Air Transat a dû poser d’urgence à Newark en raison « d’indications de fumée ». Le Boeing 737-800 transportait 189 passagers et reliait Montréal à Fort Lauderdale. Aucun blessé n’est à déplorer pour ce vol.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE