Singapour, théâtre du plus grand cirque médiatique de l’année

De hauts fonctionnaires se sont bousculés pour sauver la rencontre historique entre le président Donald Trump et le dirigeant de la Corée du Nord, Kim Jong Un, hier 12 juin dans la cité État. Cette journée en tout point extraordinaire, a vu le président de la première puissance mondiale afficher une forme de complicité avec l’héritier de la dynastie des Kim, qui règne d’une main de fer sur la Corée du Nord depuis plus de 60 ans.

Et finalement tout est bien qui finit bien : Donald Trump a accepté une invitation de Kim Jong Un à se rendre à Pyongyang, le président américain se félicitant de son côté d’avoir empêché une « catastrophe nucléaire ».

Les chambres d’hôtels s’arrachent

Durant la période concernée, les autorités singapouriennes avaient demandé aux grands hôtels de garder des chambres pour la rencontre. Il y a eu une valse d’hésitations après que le président américain ait laissé un doute sur sa venue. En attendant, les chambres à Singapour s’arrachent à prix d’or car des milliers de journalistes veulent être présents. Quelque 3 000 personnes ont fait une demande d’accréditation pour des médias.

Les délégations officielles sont sur place

Les délégations des responsables américains et nord-coréens sont actuellement sur place.

Vous imaginez les consignes de sécurité que réclament les deux personnalités politiques. Un haut fonctionnaire nord-coréen a été vu pour une réunion avec des officiels américains.

Singapour ne vit pas sereinement

Tandis que les dirigeants du monde retiennent leur souffle. La plupart espère qu’un sommet pourrait conduire Pyongyang à abandonner définitivement son programme d’armement nucléaire.

Cependant, de nombreux singapouriens sont beaucoup plus préoccupés par la perturbation de leur vie paisible. La sécurité sera certainement onéreuse, avec un grand nombre de policiers prêts à être déployés et de nombreuses fermetures de routes attendues autour du lieu du sommet.

Des bars célèbres ont créé des cocktails pour l’occasion

Dans une ville célèbre pour le cocktail « Singapore Sling », les barmen du pays peuvent encore montrer à la hauteur avec deux boissons au sommet.

Le « Trump » est un cocktail bleu à base de bourbon tandis que le « Kim » est un cocktail de couleur rouge avec du soju, une liqueur coréenne. Il faut débourser 12,60$ pour goûter ces nouveaux cocktails.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE