Nous évoquions le 21 février l’opinion de l’Association des Pilotes Fédéraux du Canada (APFC) selon laquelle il est presque inévitable qu’un accident majeur d’aviation survienne prochainement – une opinion que partagent apparemment les inspecteurs de Transports Canada!

Pour étayer son opinion, l’APFC citait notamment le Bureau de la sécurité des transports du Canada. Celui-ci vient justement de publier ses statistiques préliminaires sur les événements de transport en 2017.

Celles-ci confirment que le nombre d’accidents dans le secteur du transport commercial a effectivement augmenté l’an dernier… Au total, 921 incidents aéronautiques ont été signalés en 2017, ce qui représente une augmentation importante par rapport à l’année précédente (833) et à la moyenne quinquennale (737).

Toutefois, cette hausse s’explique en partie par un nombre plus élevé d’accidents au cours des entraînements en vol, nuance le BST. La hausse s’expliquerait aussi par une augmentation des risques de collision et des pertes d’espacement.

Néanmoins, le BST souligne que l’accident qui s’est produit à Fond-du-Lac (Saskatchewan) en décembre 2017 a été le premier accident mortel au Canada depuis 2011. L’organisme relève aussi qu’en 2017 est survenue la première collision déclarée entre un aéronef commercial et un drone (à YQB).

L’APFC, rappelons-le, établit un lien entre laugmentation du nombre d’accidents et incidents d’aviation impliquant des entreprises canadiennes et la diminution de la supervision de gouvernement du Canada, liée aux compressions de Transport Canada.

UNE AMÉLIORATION CONSTANTE, MAIS…

Parallèlement, l’IATA vient aussi de publier ses statistiques sur la sécurité aérienne en 2017. Celles-ci démontrent une amélioration constante en matière de sécurité, selon l’Association.

Alexandre de Juniac

« L’année 2017 a été très bonne sur le plan de la sécurité aérienne. Quelque 4,1 milliards de voyageurs ont emprunté en toute sécurité un total de 41,8 millions de vols. Nous avons constaté une amélioration de presque tous les paramètres clés – à l’échelle mondiale et dans la plupart des régions. Et notre volonté de rendre cette industrie très sûre encore plus sûre se maintient », commente Alexandre de Juniac.

Néanmoins, « en 2017, des incidents et des accidents sont survenus, dont nous allons tirer des leçons », poursuit le directeur général et chef de la direction de l’IATA, en évoquant les récentes tragédies en Russie et en Iran. « L’industrie sait très bien que toute perte de vie est une tragédie », dit-il.

De fait, il y a eu six accidents mortels et 19 décès parmi les passagers et les membres d’équipage. Durant les cinq années précédentes (2012 – 2016), la moyenne était de 10,8 accidents mortels et environ 315 décès par année. En 2016, il y avait eu 9 accidents mortels et 202 décès.

Aucun des six accidents mortels de 2017 n’impliquait toutefois un jet de passagers. Cinq accidents touchaient des turbopropulseurs et le sixième touchait un avion à réaction de transport de fret. (Par contre, l’écrasement de ce dernier a aussi causé la mort de 35 personnes au sol, en plus des membres de l’équipage…)

L’IATA précise par ailleurs que, chez ses compagnies membres, il n’y a eu ni accident mortel ni perte de coque en 2017, tant pour les avions à réaction que pour les turbopropulseurs.

L’Association met de l’avant que le taux global d’accidents (qui indique le nombre d’accidents par million de vols) était de 1,08, une amélioration par rapport au taux global d’accidents de 1,68 enregistré en 2016. Ce taux est également inférieur au taux moyen de 2,01 pour les cinq années précédentes (2012 – 2016).

Quant au taux d’accidents majeurs d’avions à réaction en 2017 ( qui indique le nombre de pertes de coque d’avion à réaction par million de vols), il s’est établi à 0,11, ce qui correspond à un accident majeur pour chaque tranche de 8,7 millions de vols. Il s’agit d’une amélioration par rapport au taux de 0,39 enregistré en 2016, et aussi par rapport au taux moyen de 0,33 sur les cinq dernières années (2012 – 2016).

Presque toutes les régions ont constaté des améliorations en 2017, y compris l’Afrique subsaharienne qui se rapproche de l’objectif est d’atteindre un niveau de sécurité de classe mondiale.

« Notre objectif commun est de faire en sorte que chaque vol décolle et atterrisse en toute sécurité », conclut le DG de l’IATA.

Rendement en matière de sécurité en 2017

2017

2016

Moy. sur 5 ans
(2012-2016)

Décès à bord i

19

202

314,6

Nombre total d’accidents

45

67

74,8

Accidents mortels

6

9 ii

10,8

Risque de décès iii

0,09

0,21

0,24

Accidents mortels touchant des vols de passagers

2

3

5,6

Accidents mortels touchant des vols de fret

4

6

4,6

% des accidents causant des décès

13,3

13,4

14,4

Pertes de coque d’avion à réaction

41

3

10

Pertes de coque d’avion causant des décès

1

4

3,4

Pertes de coque de turbopropulseur

9

71

15

Pertes de coque de turbopropulseur causant des décès

5

4

7,2

 

i  Les chiffres sur le nombre de décès et de vols proviennent de Ascend Flightglobal
ii  Inclut un accident d’avion classé en tant qu’avion « à hélice »
iii  Le risque de décès mesure l’exposition d’un passager ou d’un membre d’équipage à un accident catastrophique dans lequel toutes les personnes à bord perdront la vie. Le calcul du risque de décès ne tient pas compte de la taille de l’aéronef ni du nombre de personnes à bord. Ce qu’on mesure, c’est le pourcentage des personnes à bord qui ont perdu la vie. Cela est exprimé comme étant le risque de décès par million de vols. Le risque de décès de 0,09 en 2017 signifie qu’en moyenne, une personne devrait prendre l’avion tous les jours durant 6033 ans avant d’avoir un accident dans lequel au moins un passager serait tué.

 

Taux de pertes de coque de jet par région d’appartenance des exploitants (par million de départs)

Région

2017

2012-2016

Afrique

0,00

2,21

Asie-Pacifique

0,18

0,48

Communauté des États indépendants (CEI)

0,92

1,17

Europe

0,13

0,14

Amérique latine et Caraïbes

0,41

0,53

Moyen-Orient et Afrique du Nord

0,00

0,74

Amérique du Nord

0,00

0,22

Asie du Nord

0,00

0,00

 

Taux de pertes de coque de turbopropulseur par région d’appartenance des exploitants (par million de départs)

Région

2017

2012-2016

Afrique

5,70

7,38

Asie-Pacifique

0,61

1,45

Communauté des États indépendants (CEI)

16,44

20,59

Europe

0,00

0,73

Amérique latine et Caraïbes

0,00

1,55

Moyen-Orient et Afrique du Nord

0,00

3,42

Amérique du Nord

0,94

0,98

Asie du Nord

0,00

8,73

 

Événements d’aéronefs devant être signalés

Décembre

Cumulatif (décembre)

2017

2016

2012-2016 moyenne

2017

2016

2012-2016 moyenne

Nombre d’accidents devant être signalés

12

9

7

239

230

259

Accidents au Canada impliquant un aéronef immatriculé au Canada

10

9

7

221

214

243

Accidents à l’étranger impliquant un aéronef immatriculé au Canada

1

0

1

11

8

7

Accidents au Canada impliquant un aéronef immatriculé à l’étranger

1

0

0

7

8

10

Nombre d’accidents par type d’opérateur

12

9

7

239

230

259

Commercial

6

6

4

94

63

79

Avion de ligne (705)

1

0

0

9

1

5

Transport régional (704)

0

1

1

5

3

3

Taxi aérien (703)

1

3

1

28

26

30

Travail aérien (702)

1

2

1

17

16

20

Avion étranger/Autre (a)

3

0

1

36

18

22

État

0

0

0

0

0

3

Compagnie

0

0

0

0

0

2

Exploitant privé/Autre (b)

7

3

4

146

167

176

Nombre d’accidents par type d’aéronef

12

9

7

239

230

259

Avion

11

6

6

177

174

193

Hélicoptère

1

3

2

27

28

33

Ultra-léger

0

0

0

25

22

26

Autre (c)

0

0

0

10

6

9

Nombre d’aéronefs impliqués dans des accidents*

13

9

8

246

234

264

Avions

12

6

6

183

178

197

Hélicoptères

1

3

2

27

28

33

Ultra-légers

0

0

0

25

22

26

Autres (c)

0

0

0

11

6

9

Nombre d’accidents mortels par type d’aéronef

4

1

1

21

29

30

Avion

3

1

1

17

22

21

Hélicoptère

1

0

0

2

2

4

Ultra-léger

0

0

0

1

4

4

Autre (c)

0

0

0

1

1

1

Décès reliés à des accidents devant être signalés

7

2

2

32

45

48

Blessés graves reliées à des accidents devant être signalés

6

1

2

33

18

31

Accidents au Canada impliquant des aéronefs immatriculés à l’étranger

1

0

0

7

8

10

Accidents mortels

0

0

0

0

1

2

Décès

0

0

0

0

7

4

Blessés graves

0

0

0

0

0

1

Événements avec fuite de marchandises dangereuses

0

2

1

8

7

4

Nombre d’incidents devant être signalés**

66

95

63

921

833

737

Incidents au Canada impliquant un aéronef immatriculé au Canada

43

66

47

664

614

576

Incidents à l’étranger impliquant un aéronef immatriculé au Canada

17

18

7

185

123

66

Incidents au Canada impliquant un aéronef immatriculé à l’étranger

8

11

9

105

117

116

Nombre d’incidents devant être signalés par type

66

95

63

921

833

737

Risque de collision / Perte d’espacement

10

15

8

171

139

112

Déclaration d’une situation d’urgence

24

34

29

343

311

302

Panne moteur

7

13

10

97

110

99

Fumée / Incendie

8

7

5

96

85

80

Collision

1

2

1

22

18

12

Autre

16

24

11

192

170

132

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE