Sabena Aerospace se pose à Charleroi

L’ex-Sabena Technics vient d’équiper une station de maintenance à Charleroi Airport. Quatorze emplois ont été créés et une cinquantaine d’autres le seront d’ici cinq ans. Les trois et bientôt quatre avions d’Air Belgium sont ses premiers clients.

Nouveau et spectaculaire développement d’activité sur le site de Charleroi Airport

En effet, Sabena Aerospace, l’ex et vénérable Sabena Technics, vient d’implanter sa 9eme filiale en Europe sur la plaine de Gosselies.

Un investissement de départ limité à un million EUR mais qui permet, avec quatorze techniciens recrutés en phase de démarrage, d’assurer la « line mainenance » des premiers avions long courrier (ceux d’Air Belgium) qui volent depuis peu vers l’Asie (3 fois par semaine) au départ de Charleroi.

« Dès aujourd’hui , avec nos équipements, nos outillages et notre stock sur place de pièces de rechange, nous sommes capables d’assurer ce type de maintenance, avec les certifications ad hoc, pour quasi toute la gamme des familles Airbus et Boeing » expliquait hier Stéphane Burton, CEO de Sabena Aerospace.

Un « effet » Air Belgium

L’installation de ce « garagiste de l’aviation » à Gosselies est directement liée à l’arrivée sur les pistes carolos de la nouvelle compagnie belgo-chinoise Air Belgium.

On se souviendra au passage -ceci expliquant sans doute un peu cela- que Sabena Aerospace détient une participation de 5% au capital d’Air Belgium.

Sabena Aerospace est sur le point de conclure (mais ce n’est pas formellement signé) un nouveau contrat de maintenance de première ligne, avec cette fois des Airbus, pour une autre compagnie qui opère au départ de Charleroi.

Partenaire du WAN

Outre cette nouvelle station de maintenance, Sabena Aerospace a aussi créé sur place une filiale Sabena Aerospace Technologies  qui vise à porter, en partenariat, des opérations de R & D.

Le « garagiste des avions » va devenir également un partenaire du centre de formation WAN pour former les futurs techniciens aux opérations concrètes de maintenance.

Démantèlement et recyclage

D’autres partenariats sont lancés notamment avec Sonaca au départ ici du site de l’aérodrome de Temploux, en liaison directe avec le développement du petit avion « Sonaca 200 ».

Plus ambitieux encore, Sabena Aerospace entend initier, dans des conditions et avec des partenaires locaux qui restent à définir, un programme de démantèlement d’avions et de recyclage des pièces et autres équipements .

« Faute de place suffisante à Charleroi, une partie des opérations pourraient se déployer à Liège Airport, la gestion des flux pour le recyclage des pièces et autres éléments démantelés pouvant être confiée à des opérateurs qualifiés de la région de Charleroi » détaille Stéphane Burton.

C ‘est dire si ces annonces à répétition comblaient d’aide Jean-Jacques Cloquet, le patron de Charleroi Airport ayant ouvert, via le partenariat long terme signé avec Air Belgium, le ciel carolo au long courrier régulier vers l’Asie.

Avec toutes les retombées , concrètes et positives, que l’on commence à mesurer aujourd’hui.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE