La low-cost irlandaise met en doute la validité des «achats de slots» de sa rivale Easyjet. Elle espère ainsi que les autorités compétentes ouvriront la concurrence au bénéfice des consommateurs et des visiteurs.

Ryanair estime que son investissement pourrait représenter 3.750 emplois sur place (des recherches d’ACI confirment que pour chaque million de passager, 750 jobs sont assurés financièrement).

Ryanair prêt à ouvrir son porte monnaie

Parallèlement, elle assurerait un afflux supplémentaire de touristes et de visiteurs à Berlin.

Les taux élevés d’occupation et opérations particulièrement efficaces garantissent la productivité des slots.

David O’Brien, CCO de Ryanair a confirmé que la compagnie était prête à investir jusqu’à $1 milliard en appareils supplémentaires et le doublement de son trafic à 10 millions au cours des 18 prochains mois.

Ce développement permettrait en outre d’éviter une hausse des prix engendrée par le duopole Lufthansa/Easyjet. Ryanair remplacerait ainsi près de 30% de la capacité disparue avec la faillite d’Air Berlin.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE