Robert Tabak a fait son dernier voyage

C’est une figure qui fut très connue dans le monde du tourisme : Robert Tabak s’est éteint dans la nuit de jeudi. Il venait d’avoir 74 ans.

Issu d’un milieu très modeste, il avait débuté dans la vie professionnelle en confectionnant… des chapeaux pour la petite entreprise familiale.

Mais il allait très vite rencontrer le monde du tourisme en trouvant un premier emploi chez Swissair, où naquit sa passion pour le voyage

Très vite aussi, il comprit son besoin d’indépendance et ouvrit dès qu’il le put sa propre agence de voyage, commercialisant le premier en Belgique les produits de Tour Orient et de TransAsia.

Ce sont pourtant les Antilles françaises qui allaient lui assurer son heure de gloire : Robert Tabak fut le premier à organiser des vols charters hebdomadaires à destination de la Guadeloupe et la Martinique au départ de Bruxelles, au nez et à la barbe d’Air France et pour un prix défiant toute concurrence. Mais la Sobelair avait ses exigences et la petite entreprise n’allait pas s’en remettre.

Il en fallait plus pour abattre l’homme qui, sous l’enseigne Tabak Conseil, reprit bientôt ses activités, se contentant cette fois de vendre des billets d’avion, n’ayant pas son pareil, bien avant Internet, pour trouver les moins chers.

Robert Tabak avait cent idées par jour et toucha à presque tout, notamment à l’hôtellerie et à la restauration, étant lui-même un cuisinier hors pair. Il laissera le souvenir d’un bon vivant, parfois contesté mais toujours chaleureux et tolérant, dont le sens de l’amitié ne pouvait que rarement être pris en défaut.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse