Recul des voyages en Europe au 3e trimestre 2018

0
9

Les résultats de l’Air Travellers’ Traffic Barometer (baromètre du trafic des passagers de l’aérien) produit par European Cities Marketing et Forward Keys montrent que pour la période de juillet à septembre 2018, les arrivées en Europe n’ont pas évolué de concert pour les voyages intra-européens et les voyages long-courriers.

En effet, si ces dernières ont gagné 5,9%, les premières affichent un recul de 7,8%. En conséquence, les résultats globaux sont négatifs avec un retrait des arrivées internationales de 1,6% en comparaison annuelle.

Londres et Paris restent en tête des destinations des voyageurs long-courriers avec respectivement 18% et 14% des parts. Istanbul complète le podium avec 8% des parts. Pour le dernier trimestre, les destinations privilégiées semblent être Londres (17%), Paris (14%) et Rome (9%). Celles qui affichent la plus forte progression sont Istanbul (+51,5%), Munich (+19,8%) et Dubrovnik (+18,6%).

La croissance a été plus forte dans le segment des voyages de loisirs que pour ceux d’affaires. Cela s’observe notamment pour les segments «3 à 5 pax», «couples» et «groupes de six ou plus». Les séjours ont été de durée moyenne (de 4 à 13 nuits) et la réservation s’est fait entre 90 et 120 jours à l’avance.

Les prévisions pour le dernier trimestre de l’année tablent sur une hausse de 8,5%. Parmi les marchés émetteurs, l’Amérique du Nord progresse de 13,6%, suivie du Moyen-Orient (13,2%). L’Afrique et les Amérique du centre et du Sud semblent tendre vers un recul de 0,9%.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY