Recul des voyages en Europe au 3e trimestre 2018

Les résultats de l’Air Travellers’ Traffic Barometer (baromètre du trafic des passagers de l’aérien) produit par European Cities Marketing et Forward Keys montrent que pour la période de juillet à septembre 2018, les arrivées en Europe n’ont pas évolué de concert pour les voyages intra-européens et les voyages long-courriers.

En effet, si ces dernières ont gagné 5,9%, les premières affichent un recul de 7,8%. En conséquence, les résultats globaux sont négatifs avec un retrait des arrivées internationales de 1,6% en comparaison annuelle.

Londres et Paris restent en tête des destinations des voyageurs long-courriers avec respectivement 18% et 14% des parts. Istanbul complète le podium avec 8% des parts. Pour le dernier trimestre, les destinations privilégiées semblent être Londres (17%), Paris (14%) et Rome (9%). Celles qui affichent la plus forte progression sont Istanbul (+51,5%), Munich (+19,8%) et Dubrovnik (+18,6%).

La croissance a été plus forte dans le segment des voyages de loisirs que pour ceux d’affaires. Cela s’observe notamment pour les segments «3 à 5 pax», «couples» et «groupes de six ou plus». Les séjours ont été de durée moyenne (de 4 à 13 nuits) et la réservation s’est fait entre 90 et 120 jours à l’avance.

Les prévisions pour le dernier trimestre de l’année tablent sur une hausse de 8,5%. Parmi les marchés émetteurs, l’Amérique du Nord progresse de 13,6%, suivie du Moyen-Orient (13,2%). L’Afrique et les Amérique du centre et du Sud semblent tendre vers un recul de 0,9%.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE