Quand la banque UBS fait appel à 18 économistes pour savoir qui va remporter la coupe du monde

© Belga

Une banque privée a tenté de savoir quelle sera l’équipe gagnante de la coupe du monde. Pour y parvenir, elle a fait appel à 18 économistes et a fait des tas de simulations sur ordinateur.

L’inconvénient avec Google, du moins pour une personne ou une entité publique, c’est que tout ce que nous écrivons ou déclarons reste consigné sur le web. Pas moyen de cacher nos bêtises, Google a hélas de la mémoire et nous ressort ces bêtises le temps d’un clic. C’est également le cas pour UBS, une banque privée suisse.

Il y a quelques semaines, les économistes de cette banque réputée ont tenté de savoir quelle sera l’équipe gagnante de la coupe du monde de football ? Si vous posiez la même question, il y a quelques semaines à Monsieur ou Madame tout le monde, vous auriez eu comme réponse l’Allemagne, le Brésil ou l’Espagne sans doute. Mais ici, il ne s’agit pas de trouver un pays avec un calcul au doigt mouillé ou sur la base de propos de comptoir.

La banque UBS a fait appel à 18 économistes et a fait tourner ses simulations pour tenter de savoir quelle équipe remportera la coupe du monde de football. En 2014, cette banque privée suisse avait accompli le même exercice – et son pronostic était que le Brésil allait gagner, sauf que le Brésil s’est fait battre en demi-finale par les Allemands avec le score humiliant de 7 contre 1. Alors qu’en est-il pour cette année ?

Si l’on regarde le table qui résume les simulations, c’est hélas un fiasco complet pour la capacité de pronostic de la banque UBS. L’Allemagne arrive en premier avec 24% de chance de gagner la coupe du monde, ensuite c’est le Brésil qui arrive en deuxième position avec 19.8% de chances de gagner la coupe du monde, et en troisième position, c’est l’Espagne avec 16.1% de chances de gagner ce tournoi !

Or, chacun sait que ces trois équipes ont été éliminées et ont dû rentrer chez elles. Pour la petite information, la Belgique figure en 6e place dans le classement de la banque UBS avec 5.3% de chance de gagner la coupe contre 7.3% pour la France qui figure au 5e rang de ce classement.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que si cela a amusé les économistes d’une banque de jouer aux pronostics, le résultat est effarant. L’économiste John Galbraith disait que « la seule fonction de la prévision économique était de rendre l’astrologie respectable« . John Galbraith a dit cela il y a plus de 50 ans, mais c’est plus fort qu’eux, les économistes continuent à vouloir prédire l’avenir. C’est ce qu’on appelle de l’arrogance !

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE