Pourquoi les Paradors en Espagne se mettent au vert

L’Etat espagnol, toujours propriétaire de la chaîne « Paradores de Turismo de España », a annoncé que ses 97 établissements n’utiliseront que de l’électricité provenant de sources renouvelables. Une bonne occasion d’évoquer ces fabuleux établissements touristiques.

Des Paradors témoins de l’histoire de l’Espagne

La chaîne a été fondée par Alphonse XIII dans le but de promouvoir le tourisme en Espagne. Le premier hôtel a ouvert ses portes en 1928 à Gredos (Ávila).

Mais certains Paradors sont bien plus anciens et sont souvent situés dans des châteaux, palais, forteresses, couvents, monastères et autres bâtiments historiques adaptés.

L’Hostal de los Reyes Catolicos à Saint-Jacques-de-Compostelle est considéré comme l’un des plus anciens hôtels au monde en activité. C’était à l’origine un hôpital royal et remonte à 1499.

Il fournissait un hébergement et un abri aux nombreux pèlerins se rendant à Santiago, une pratique séculaire qui perdure. Il dispose de quatre cloîtres et de chambres et suites royales.

Une façon formidable d’entretenir des bâtiments historiques

Si vous visitez l’Espagne, c’est une façon unique de dormir dans des hôtels centenaires avec une histoire. La marque « Paradores » a été créée il y a plusieurs décennies dans le but de générer des revenus pour la rénovation et l’entretien des bâtiments historiques à travers le pays.

Les efforts de conservation s’étendent aux œuvres d’art et aux décorations originales, mais également à la peinture et aux sculptures, souvent âgées de plus de 1 000 ans. Pourquoi ne pas s’en inspirer en France ?

Stéphane Bern, le Monsieur Patrimoine en France, a indiqué : « La moitié de notre patrimoine se situe dans des communes de moins de 2 000 habitants : un trésor pour redynamiser l’économie locale ! La France est le premier pays visité au monde et le patrimoine est son pétrole« .

Certains Paradors sont de véritables joyaux historiques

Parmi les Paradors, il y a le Parador de Cardona, une impressionnante forteresse du IXe siècle située au sommet d’une colline.

En 986 après JC, il fut décrété que la population locale pouvait avoir du sel tous les jeudis en échange d’une journée de travail par semaine pour l’entretien des fortifications.

La forteresse comprend un cloître gothique et une tour de guet construite au 2ème siècle. Le château a connu de nombreuses batailles dans le passé et aurait été attaqué par Charlemagne et William le Poilu. Depuis le Parador, on peut voir le pont romain traversant la rivière Cardona. Autrefois, c’était un chemin très emprunté par les premiers pèlerins chrétiens.

Les Paradors veulent proposer un tourisme durable

Óscar López Águeda, le président de la chaîne, a déclaré : « Les Paradors constituent une entreprise qui soutient le tourisme durable dans tous les sens du terme. De plus, en tant qu’entreprise publique, nous voulons également donner l’exemple en matière d’investissements en encourageant les économies d’énergie et la consommation responsable. »

De l’électricité verte pour les Paradors

L’accord, signé avec le géant espagnol des services publics Endesa, garantira que toute l’électricité utilisée dans les Paradors proviendra de sources vertes dès le début de 2019.

Par contre les Paradors continueront d’utiliser le gaz naturel mais élimineront au fur et à mesure la consommation de mazout. Des panneaux solaires ont déjà été installés dans des Paradors, comme celui de Cadix en Andalousie.

La chaîne hôtelière étudie également la possibilité d’utiliser l’énergie géothermique pour son hôtel situé sur l’île de Tenerife.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY