Pourquoi constatons-nous plus de turbulences à bord des avions ?

Que vous preniez un court, un moyen ou un long-courrier, vous avez sûrement déjà subi des turbulences. Non ? Celles-ci risquent d’être plus nombreuses selon les spécialistes …

Les turbulences pourraient tripler

Les scientifiques sont unanimes à déclarer que les turbulences risquent de s’aggraver en raison des changements climatiques. Une étude menée en 2017 par le Dr Paul Williams, chercheur à l’Université de Reading, a prédit que les chances d’être bousculé par une forte turbulence autour d’une cabine d’aéronef pourraient tripler dans les prochaines années.

Pourtant la technologie s’améliore

La technologie permettant aux avions de détecter un phénomène météorologique s’est améliorée. Cependant, les turbulences en vol même par temps clair restent difficiles à distinguer.

Les transporteurs américains et la « Federal Aviation Administration » aux États-Unis a identifié le problème comme étant la principale cause de blessures des passagers et des équipages dans des accidents non mortels. Les coûts seraient évalués à environ 200 millions de dollars par an

IATA se préoccupe de cette question

IATA indique que la disponibilité de données précises sur les turbulences, permettrait aux pilotes de prendre des décisions plus éclairées afin d’éviter ces phénomènes atmosphériques. Une base de données mondiale est en train d’être créée et destinée à aider les compagnies aériennes à éviter les turbulences lors de la planification des itinéraires.

Création d’un plateforme nommée « Turbulence Aware »

« Turbulence Aware » suscite déjà un vif intérêt chez les compagnies aériennes. Delta Air Lines, United Airlines et Aer Lingus ont signé des contrats. Delta contribue déjà en communiquant des données au programme.

« L’approche collaborative de IATA pour créer « Turbulence Aware » avec des données open source signifie que les compagnies aériennes auront accès aux données pour mieux atténuer les turbulences.

Jim Graham, vice-président directeur de Delta pour opérations de vol, indique « l’utilisation de « Turbulence Aware » en conjonction avec l’application propriétaire » Flight Weather Viewer » de Delta devrait s’appuyer sur les réductions significatives déjà observées concernant les blessures en équipage et les émissions de carbone liées à la turbulence »

La première version est sortie en 2018

La première version opérationnelle de la plate-forme serait déjà opérationnelle.

Des essais complémentaires se dérouleront tout au long de 2019, avec une collecte continue des commentaires des compagnies aériennes participantes. Le produit final sera lancé au début de 2020.

Le « Big Data » va servir les intérêts des compagnies

Le directeur général de l’IATA, Alexandre de Juniac, a qualifié la base de données de très bon exemple de l’utilisation du big data et de la transformation numérique potentielle de l’industrie aéronautique.

Les compagnies aériennes voient bien sûr le confort des passagers et des personnels mais une des raisons importantes est le fait que les turbulences nuisent à la consommation de carburant.

« Turbulence Aware » va permettre une consommation de carburant plus optimale et à réduire les émissions de CO2. Une bonne raison pour que la plateforme soit un succès.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY