Madagascar subit actuellement une épidémie de peste. Selon les autorités, la maladie a déjà provoqué 25 décès. Et les prévisions de l’OMS sont plutôt inquiétantes.

Madagascar connaît chaque année la peste depuis les années 80. Mais la situation actuelle ne ressemble pas aux précédentes. En effet, « contrairement aux épidémies passées, celle-ci affecte les grandes zones urbaines, ce qui augmente le risque de transmissions », indique Christian Lindmeier, porte-parole de l’OMS dans un communiqué.

Alors que certains médias parlent de mouvements de panique ou de rupture de stock de masques « cache-bouche » dans les pharmacies d’Antananarivo, les autorités locales tentent de minimiser le phénomène. Comme le ministre du tourisme, Roland Ratsiraka, qui a évoqué un «petit problème», selon l’express de Madagascar.

Aucune restriction de voyage pour l’OS

ebf2a66d2d069ce7606a1e3f781dc295Pour le moment, les impacts de l’épidémie ne se font pas encore sentir au niveau des réservations pour les opérateurs touristiques. « Aucune annulation n’a été enregistrée jusqu’ici », confirme-t-il. Jusqu’à présent, aucune diplomatie étrangère ne déconseille Madagascar à leurs ressortissants.

De son côté, Christian Lindmeier indique que « le risque de propagation de la peste est élevé au niveau national et modéré au niveau régional en raison des vols fréquents vers les îles voisines de l’océan Indien. Le risque de propagation étant faible au niveau international, l’OMS ne préconise aucune restriction de voyage ou de commerce avec Madagascar. »

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE