PagTour a rencontré le nouveau patron d’All Ways

All Ways, petit croisiériste belge, a de l’ambition, à l’image de son nouveau propriétaire Alain Souleille, qui préside aussi aux destinées de Rivages de Monde en France.

Un petit mot d’histoire, d’abord. All Ways commence en 1990 par vendre des croisières 100% belges, au départ de ses 5 bureaux : Bruxelles, Anvers, Gand, Mouscron et Liège. Le petit croisiériste profite largement du boom des croisières en général, fluviales en particulier, à partir de 2000.

Et puis apparaît Alain Souleille : il possède Rivages du Monde, et constate très vite que les deux sociétés ont exactement la même philosophie : offrir des croisières sur de petits bateaux exclusifs, avec des clients nationaux, et des routes maritimes uniques.

L’affaire est vite conclue : il ne s’agit pas d’une joint-venture ni d’une fusion, mais d’un rachat pur et simple. All Ways quitte ses bureaux de Forest pour s’installer en plein centre de Bruxelles, au 17 Rue de la Madeleine. La politique commerciale aussi est en train de changer : c’est l’heure des réseaux sociaux, du marketing 360°, et aussi de la revente par le réseau des agences. De gros changements donc.

La particularité d’All Ways, c’est que la compagnie de croisière ne possède aucun bateau en propre. Depuis de nombreuses années, elle affrète le M/S Berlin, un petit bateau allemand rénové en 2014, qui peut transporter jusqu’à 400 passagers avec 180 membres d’équipage, en 200 cabines et 6 suites. L’affrètement est court : quelques 6 ou 7 semaines durant les grandes vacances, le temps de faire une croisière vers les fjords norvégiens, une autre en mer baltique, une troisième autour de l’Irlande…

Cette année s’est ajouté le tour de l’Islande, en passant par les Féroé et les Orcades. Le programme sera reconduit en 2019.

Pour ce qui est des croisières fluviales, et par rapport à un gros et respecté concurrent comme CroisiEurope, All Ways a l’ambition de se positionner un cran au-dessus, un peu à l’équivalent d’une « premium » dans l’aérien.

Le programme comprendra une belle croisière sur la Volga, avec séjour à Moscou et Saint-Pétersbourg, sur un nouveau bateau haut de gamme de 145 pax seulement. Il y aura une croisière 100% flamande et une autre 100% francophone.

Autre très belle aventure : la descente du Danube en 11 jours, de Passau jusqu’au delta sur la Mer Noire, en Roumanie. Ou encore le Mékong, de Saigon à Angkor, sur un bateau de 32 cabines, en « tout compris » absolu. Toujours sur le Mékong, mais cette fois à travers ses gorges, vers le Laos : Rangoon, Mandalay, Bagan, sur un bateau de 24 pax.

En Amérique, le croisiériste proposera la remontée assez exclusive du Saint-Laurent, depuis le Québec jusqu’aux chutes du Niagara via les Grands Lacs, pour 185 chanceux. Ou encore les fjords et glaciers de l’Alaska, dans un concept entièrement « nature » : il n’y a pas de papier à bord !

Tous ces programmes sont et seront bilingues, avec des conférenciers belges de haut niveau. Nous ne pouvons les citer tous, mais mentionnons aussi la Croatie, Cadix et Séville, le Douro, l’Elbe, la Bohème et la Saxe, les canaux et rivières de Hollande, et tous les grands fleuves français évidemment.

Nous avons pu visiter le M/S Berlin, bien connu de la clientèle belge. C’est un bateau sympathique, avec un restaurant classique de grande qualité et un restaurant plus décontracté.

Ce qui frappe surtout sur un petit bateau, c’est la grande proximité avec l’équipage : l’accueil est personnalisé, et le personnel (en grande majorité asiatique ou mauricien) a été formé à sourire et à dire bonjour : c’est tellement agréable ! Le bateau a un Sun Deck avec piscine, et un Yacht Club confortable.

Site web : www.all-ways.be

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE