Nouvelle baisse des prix au Kenya

Pour stimuler davantage le tourisme, les prix d’entrées dans les parcs nationaux sont désormais exempts de TVA – une stratégie qui visiblement porte ses fruits.

La santé touristique du Kenya se reflète beaucoup dans les taxes comme celles d’entrées pour les parcs ou celles liées aux aéroports: lorsque tout va bien, elles augmentent. Si la demande est trop faible, elles sont réduites. Aussi, ces dernières années, diverses fluctuations ont été observées.

2015 ayant été une année plutôt faible au niveau touristique, diverses mesures pour stimuler la demande ont été mises en place. En mars dernier, le Kenya Wildlife Service a baissé les prix d’entrées dans les différents parcs nationaux qu’il administre. Depuis le 1er novembre, la TVA est supprimée.

Les parcs très courus comme Amboseli et Lake Nakuru, le prix d’entrée est de $60 par personne et par jour. L’entrée pour les parcs comme le Tsavo (Est et Ouest) n’est plus que de $52. Il en va de même pour les réserves maritimes prisées pour la plongée et le prix s’est réduit à $17. Le détail des taxes peut être consulté sur le site du Kenya Wildlife Service.

D’autres mesures, déjà actives, ont été prises. Ainsi les enfants jusqu’à 16 ans sont dispensés de visa et des incitations sous forme d’aide financières aux vols charters sur la côte kenyane ont été proposées. Cette stratégie porte ses fruits et le nombre d’entrées dans le pays a gagné 17,2% pour la période de janvier à août 2016.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE