Le groupe IAG semble avoir course gagnée dans la reprise de la filiale d’Air Berlin, Niki. Le groupe aérien réunissant British Airways, Iberia et Vueling serait le dernier sur les rangs selon une personne proche du dossier que cite l’agence Reuters.

Tout semble indiquer que Niki soit prochainement intégrée dans la compagnie espagnole Vueling, étape logique dans la mesure où IAG cherche depuis un certain temps à développer ses activités Low Cost. IAG avait déjà manifesté son intérêt dans la reprise d’une partie d’Air Berlin, mais avait été devancé par le Groupe Lufthansa.

« Je ne suis plus en course »

Le contrat de rachat – un montant à deux chiffres calculé en millions – devrait être signé ces prochains jours, soit avant le passager à l’an neuf. TUI et Thomas Cook, qui étaient aussi intéressés à Niki, seraient donc également battus.

Quant à Niki Lauda (photo), qui a été la seule personne avec Condor à avoir officiellement confirmé son intérêt dans la presse, il s’avoue également battu. « Je ne suis plus en course », répond l’ancien fondateur de la compagnie dans le journal autrichien Die Presse. Le multiple champion du monde de F1, qui avait aussi donné naissance à Lauda Air, parle d’un triste jeu qui aboutira à un possible démantèlement de la compagnie aérienne. (TI) 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE