MSC Meraviglia : le bateau est la destination !

C’est une expression empruntée à Patrice Janssen qui sait évidemment de quoi il parle, et qui dans ce cas colle parfaitement à la réalité.

Le 2 Juin, presse et agents de voyages étaient réunis dans le théâtre du bateau pour une brillante présentation, entamée par le CEO Gianni Onorato et poursuivie par le DG France-Belux Patrick Pourbaix. Onorato souligne avant tout la bonne coopération entre MSC et le chantier naval de St-Nazaire, le seul en Europe à pourvoir son service R&D de 200 chercheurs dédiés aux nouvelles technologies.

On compte sur les AGV !

Il ajoute que la seule manière vraiment efficace de distribuer un produit telle qu’une croisière, c’est de le faire via les agents de voyages. Propos aussitôt confirmés par Patrick Pourbaix, qui se lance dans une présentation très complète de la société MSC Cruises et de son nouveau fleuron, le MSC Meraviglia.

Quelle progression !

Patrick rappelle un chiffre hallucinant : la croisière est en progression de 400% en 10 ans ! C’est pourquoi MSC se met à construire le futur, avec 9 milliards d’euros d’investissements. Le navire sur lequel nous nous trouvons possède 75% de cabines avec balcon.

©MSC
©MSC

Pour la première fois, des cabines « single » seront à disposition, ainsi que des cabines « familiales » modulables, des suites en duplex avec jacuzzi… sans oublier le désormais fameux Yacht Club, qui est une sorte de « bateau dans le bateau », pour près de 200 privilégiés. (photo ci-contre)

Tout est dans un bracelet de couleur

La grande nouveauté technologique c’est « MSC For Me » : un système qui intègre la reconnaissance faciale pour embarquer et débarquer, un système de localisation très précis sur le bateau (par exemple pour que les parents sachent exactement où se trouvent leurs enfants), un planificateur des activités de la journée, une conciergerie en ligne, un système de réservation des restaurants et des excursions, des conseils sur mesure en fonction des souhaits ou des habitudes du client.

©MSC
©MSC

Animations exceptionnelles

Les restos, parlons-en : il y en a 12 sur le bateau, ainsi que 20 bars ou lounges. La salle de sport couvre 570 m², et on peut dorénavant choisir de faire une croisière « wellness » avec excursions et régime adaptés !

Pour les animations, il faut d’abord comprendre que le MSC Meraviglia est pourvu d’une « rue » commerçante centrale, de près de 100 m de long, qui servira aussi de centre d’animation en mer. Le parc aquatique avec ses toboggans ravira les plus jeunes, sans oublier de l’acro-branche, de la F1, du pilotage, un studio d’enregistrement…

Tout cela a déjà valu à MSC l’ « award » de la « Meilleure animation en mer ». Mais le clou du spectacle, c’est bien sûr le Cirque du Soleil qui l’apporte, avec 2 spectacles différents et exclusifs, dans 2 salles de spectacles !

©MSC
©MSC

On nous promet (mais en aparté cette fois) d’autres animations : à la chocolaterie gérée par un Meilleur Ouvrier de France se joindra peut-être une « chef » étoilée très connue.

Et les idées arrivent en vrac et en masse : le bateau sera bien en lui-même une vraie destination !

Et la suite ?

Pour être complet, signalons que le MSC Meraviglia commencera sa carrière avec des programmes classiques notamment en Mer du Nord et Mer Baltique. Trois autres bateaux le rejoindront très prochainement : le Seaside, avec une architecture très différente toute tournée vers l’extérieur, et bien adaptée aux Caraïbes, puisqu’il sera basé à Miami.

©MSC
©MSC

Ensuite le Seaview qui sera basé à Marseille et se consacrera à la Méditerranée. Enfin dès 2019 le jumeau du Meraviglia : le MSC Bellissima, également basé à Marseille.Enfin on signalera un partenariat intéressant avec Air France pour les trajets vers ou depuis les Caraïbes : des prix tout à fait attractifs, et des bagages que le client laissera à l’enregistrement pour les retrouver dans sa cabine.

Le prochain article sera un peu moins « technique », plus glamour aussi, sur la soirée exceptionnelle du « baptême » de ce fabuleux navire… A suivre donc

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE