Avec MisterFly, c’est un nouveau concept qui, après l’Espagne, débarque sur les marchés belge et luxembourgeois : une plate-forme de réservation archi-complète, destinée tant au grand public qu’aux professionnels. Un tour-opérateur — BT Tours — et deux réseaux d’agences de voyage — Travelgroup et Gigatour — l’ont déjà adoptée.

Car la version misterflypro.be, dédiée aux agences de voyages, est également en ligne depuis hier. En France, le réseau Thomas Cook a récemment rejoint la liste des 3 000 agences qui faisaient déjà confiance à MisterFly. Les agences reçoivent évidemment des prix aériens nets, négociés par MisterFly, qu’elles peuvent « marger » à leur guise. Certains produits font en revanche l’objet de commissions.

WYSIWYP !

Lancée en 2015 par Nicolas Brumelot et Carlos da Silva, deux entrepreneurs de l’e-tourisme — ils sont passés notamment par Go Voyages et eDreams ODIGEO — MisterFly s’est rapidement distingué par son sens du service et ses avantages compétitifs : pas de réductions fictives, pas de frais de carte de crédit, pas de frais de dossier, pas de coûts cachés. C’est le principe WYSIWYP : What You See Is What You Pay, avec assurance annulation totale (moyennant un petit supplément tout de même) sans justification ni raison jusqu’à la veille du départ, remboursement garanti dans les 72 heures. Très fort !

Un outil très « multi »

La réservation de vols agrège les résultats de la multi-connectivité avec différents GDS, dont Sabre et Travelport. Il est aussi très aisé de changer de compagnie pour le vol retour, parfois avec un supplément de quelques… centimes. Pour la réservation d’hôtels, MisterFly fait appel à plus d’une trentaine de bases de données, des agences en ligne comme Expedia, des moteurs de recherche comme Booking, des services de réservation comme Teldar et, bien sûr, des chaînes hôtelières elles-mêmes comme AccorHotels, Starwood, IHG, etc. et des hôtels indépendants.

La combinaison de tarifs aériens et hôteliers — plus de 500.000 établissements, du 3 au 5 étoiles — associée à son savoir-faire technologique permet à MisterFly de composer instantanément des packages exclusifs, distribués à travers les différents canaux utilisés.

Enfin, MisterFly s’est équipé tout récemment de Masstock, son nouvel outil de déstockage de billets d’avion, également ouvert aux charters, qui permet aux agences de voyages d’accéder à des produits exclusifs et compétitifs

.Clients et fournisseurs à la fois

Déjà membre de l’UPAV, MisterFly se positionne ainsi comme l’agence de voyages en ligne multiproduits (vols, hôtels + séjours exclusifs) qui opère sur de multiples canaux B2B, B2C et aussi B2B2C, puisque sa plate-forme est également disponible en marque blanche. En France, AccorHotels, Transavia, Vente-privée ou Paris Aéroport sont ses plus importants partenaires.

Des partenaires, MisterFly en a de nombreux, qui sont parfois ses clients et ses fournisseurs, à la fois. Comme Orchestra, partenaire technologique de la plupart des tour-opérateurs en France, à qui MisterFly a demandé il y a deux semaines de concevoir une solution clé en main capable de créer des packages dynamiques incluant même le train, les transferts et des activités.

Une année qui s’annonce bien

L’année 2018 devrait voir MisterFly investir encore trois nouveaux pays, dont l’Italie. Le développement international a été confié à un Belge, Philippe Wilmart (à g.), qui a trente ans d’expérience à l’étranger, et notamment à Marseille, où il a été directeur du marketing de l’aéroport.

En Belgique et au G-D. de Luxembourg, c’est Denis Pappi (à d.), qui avait participé à l’implantation de lastminute.com, puis officié chez Raileurope et Donatello, qui relèvera ce nouveau challenge en tant que Business Development Manager.

Il faut dire que 2018 s’annonce sous les meilleurs auspices, au regard des résultats engrangés l’année dernière. Nicolas Brumelot visait un doublement des ventes : le volume d’affaires, pour 637.000 clients, a crû de 107%, les ventes de packages sur mesure de 109%, celles de billets d’avion, de 113%. En projection, Nicolas Brumelot ne vise pas moins que le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021…

MisterFly compte 212 salariés sur ses différents sites, dont Bruxelles, et plus de 70 nouveaux collaborateurs sont attendus en 2018.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE