Malgré les bons résultats de Brussels Airlines, Lufthansa veut appliquer le plan annoncé dès la prise de contrôle de la compagnie aérienne. Il risque malheureusement d’y avoir de la casse en Belgique

Bernard Gustin aurait reçu son courrier

Selon plusieurs informations, le patron de Brussels Airlines, Bernard Gustin, et son directeur financier, Jan De Raeymaeker, auraient reçu une lettre signifiant la fin de leur contrat au sein de la compagnie aérienne.

Bernard Gustin resterait aux commandes de la compagnie aérienne jusqu’à fin Mars.

Un désaccord sur la stratégie

Alors que les allemands voudraient une totale intégration à Eurowings, Bernard Gustin souhaitait maintenir un modèle hybride avec des vols européens à bas prix et des longs courriers vers l’Afrique.

La proposition du patron de Brussels Airlines avait du sens dans la mesure où la compagnie aérienne belge a de vrais atouts et un long historique vers le continent africain.

Un dénouement prévisible dès la prise de contrôle à 100%

Dès l’acquisition des 55% du capital, la compagnie allemande Lufthansa avait indiqué vouloir intégrer Brussels Airlines dans leur division Eurowings, la compagnie low cost du groupe.

Les quatre administrateurs belges de Brussels Airlines auraient tenté d’empêcher l’absorption de la compagnie par Eurowings. Mais ils ont perdu leur droit de veto.

On ne peut rien reprocher à Bernard Gustin et à son équipe

L’équipe de direction de Brussels Airlines a été incroyablement efficace à transformer l’entreprise malgré les défis auxquels ils ont dû faire face. Il semblerait que cela ne soit pas suffisant pour Lufthansa.

Les décisions dans les prochains jours

Le personnel de Brussels Airlines aurait envoyé une pétition. Il est vraisemblable que les politiques vont tenter de faire pression. Cependant, depuis la vente au groupe allemand, il ne reste que peu de moyens de pression. Le principal risque est de voir des emplois partir vers l’Allemagne.

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE