L’Indonésie mise sur le low-cost pour relancer le tourisme

Il y a plusieurs mois, l’île de Lombok a été touchée par un tremblement de terre qui a tué plus de 500 personnes. Les touristes ont fui la destination. Le gouvernement tente de relancer le tourisme et de développer 10 autres destinations comparables à Bali. En attendant, une compagnie low-cost veut aider à la relance de Lombok.

Lombok : des tremblements de terre en Juillet et Août 2018

Un séisme de magnitude 6,4 a secoué l’île le 29 juillet, suivi de deux tremblements de magnitude 6,9 ​​les 5 et 19 août. Plus de 70 000 bâtiments ont été partiellement ou totalement détruits, principalement dans le nord et l’est de Lombok. Le gouvernement du président Joko Widodo utilise des fonds publics pour soutenir la reconstruction de l’île.

Bali ©Hervé Ducruet

Une volonté de proposer 10 offres similaires à Bali

Le gouvernement a choisi Tanjung Lesung et neuf autres localités dans le cadre de sa stratégie « 10 nouveaux Bali », un plan dévoilé en 2016 dans le but de courtiser les investisseurs chinois, singapouriens et autres, dans le but de toucher 20 millions de touristes par an.

La liste comprend d’anciens temples bouddhistes et hindous, des îles tropicales près de Jakarta, le volcan du mont Bromo à l’est de Java et un parc national qui abrite les dragons de Komodo.

Un programme destiné à accueillir davantage de touristes

Le projet, piloté par le ministère du Tourisme, a également mis en place des programmes pour développer chacune des destinations en construisant 5.000 hébergements chez l’habitant, en améliorant l’infrastructure, en augmentant le financement du tourisme à environ 177 millions de dollars, en mettant en œuvre un tourisme durable dans 16 destinations, en développant 10 zones économiques spéciales et en développement le tourisme nomade.

Pour le moment, le tourisme se concentre sur Bali

Environ 42% des 14 millions de touristes étrangers se sont rendus sur la célèbre île balnéaire de Bali l’année dernière. C’est un apport de devises indispensable à au pays. L’objectif du gouvernement est de faire venir 20 millions de touristes en 2019. Un pari sûrement trop ambitieux après ce qu’a subi le pays en 2018.

Lombok garde son potentiel

Lombok a toujours beaucoup de potentiel. La nécessité de partager des informations est cruciale entre Bali et Lombok. Différents types d’hôtels peuvent attirer les touristes plus à Lombok qu’à Bali.

Dans le cadre de sa stratégie, le gouvernement compte attirer un plus grand nombre de touristes étrangers qui se rendent dans les capitales des pays voisins, notamment Bangkok, Kuala Lumpur et Singapour.

AirAsia Airbus A320 plane

Air Asia est prêt à développer un hub à Lombok

Tony Fernandes, directeur général d’AirAsia a annoncé : « AirAsia accélérera ses efforts de relèvement après le séisme pour soutenir les communautés de « West Nusa Tenggara et la population de Lombok.

L’année écoulée a été une période très triste et difficile pour les habitants de Lombok, y compris l’industrie touristique locale, qui a souffert des récents tremblements de terre. Pouvoir dire que l’aide est sur le point d’arriver est une bonne chose »

Lombok devrait être équipé d’un centre de communication

Air Asia et les autorités gouvernementales vont œuvrer pour faire de Lombok le centre de communication le plus récent en Indonésie, concrétisant ainsi cet engagement. La compagnie aérienne prévoit de mettre en place deux avions A320 sur l’île et de doubler sa fréquence actuelle vers Kuala Lumpur.

Cela permettra aux visiteurs européens d’atteindre plus facilement l’île. La compagnie aérienne exploitera également des services vers Perth, Yogyakarta et Bali.

70% des touristes arrivent en Indonésie via une compagnie low-cost

Le nombre de passagers voyageant en Indonésie par les compagnies à bas coûts augmente d’environ 55% par an, tandis que le nombre de passagers arrivant par des compagnies régulières n’augmente que d’environ 7% par an, selon les données du ministère du Tourisme.

L’Indonésie doit mettre les moyens pour attirer les compagnies aériennes

Le gouvernement prévoit de rénover plusieurs terminaux à l’aéroport international Soekarno-Hatta, à l’extérieur de Jakarta, pour accueillir exclusivement des transporteurs à bas coûts.

Le terminal 1 de l’aéroport n’accueillera bientôt que les passagers des compagnies aériennes low-cost se rendant vers des destinations intérieures, tandis que le terminal 2 accueillera les passagers des compagnies aériennes low-cost sur des vols nationaux et internationaux.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE