Les Seychelles limitent la capacité des nouveaux hôtels

Les nouveaux logements touristiques sur les îles intérieures de l’archipel des Seychelles ne devront pas dépasser les 24 chambres. La prolongation du moratoire déjà en vigueur a été décidée lors de la dernière réunion du cabinet des ministres de 2018, comme l’indique la Seychelles News Agency.

« Les nouveaux établissements touristiques sont limités à 24 chambres jusqu’à ce qu’une étude de la capacité de charge et un plan d’utilisation du territoire soient adoptés », indique le département du Tourisme. Le moratoire n’aura pas un effet rétroactif et les autorisations déjà attribuées ne seront pas révoquées.

La ligne principale et que le développement doit s’inscrire dans le cadre de l’environnement. Pour les îles extérieures et celles qui ont été récupérées, le développement se basera sur les recommandations de l’étude d’impact environnemental (EIA) qui sera menée par les autorités.

Dans une interview accordée à la Seychelles News Agency, la présidente de Seychelles Tourism, Sybille Cardon, a précisé qu’il ne s’agissait pas d’avoir de la capacité, mais de se concentrer sur les établissements qui proposent déjà des chambres.

« Les prévisions touristiques 2019 ne montrent pas de changement radical par rapport à 2018. Aussi, en tant que pays, nous devons saisir cette opportunité pour améliorer nos standards et services par chambre ».

Des professionnels mieux formés

Le département du Tourisme souligne qu’en s’assurant que le design et l’architecture respectent l’environnement dans lequel un établissement est situé, il sera possible de promouvoir la diversification au sein du portfolio touristique.

Le règlement également été modifié en ce qui concerne les qualifications: toutes les personnes concernées au sein d’un établissement d’hébergement doivent avoir des connaissances de base, des qualifications et une expertise qui leur permettront de gérer avec succès l’entreprise.

Cela garantira que le service fourni par les établissements d’hébergement est conforme à une norme acceptable, l’accent étant mis non seulement sur les grands établissements, mais sur l’ensemble du territoire.

« Certaines personnes entrent dans ce secteur sans avoir une connaissance suffisante des besoins de cette industrie et oublient par la même occasion le bon service qu’il faut fournir», précise Sybille Cardon. Selon les données du ministère du Tourisme, les Seychelles comptent près de 589 hébergements touristiques avec 6.332 chambres. Le secteur aurait à sa disposition de quoi accueillir 3.000 chambres supplémentaires.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE