Les restaurants étoilés et leurs politiques de réservation avec frais d’annulation

Nous avons visité les sites web de quelques Maisons de Bouches belges Etoilées. 4 en réalité, pour vérifier d’abord s’il existait une norme commune, ou plusieurs peut être, dans leurs conditions générales de ventes.

Force est de vous répondre immédiatement par la négative.

Le principe d’appliquer un paiement d’arrhes, via l’empreinte d’une carte de crédit, pour garantir une réservation est à mes yeux normal.

Le contraire serait injuste pour ces restaurateurs qui ne peuvent se permettre une multiplication de no shows qui nuiraient à leur rentabilité.

Mais il s’agit surtout des pénalités appliquées en cas de non présentation, et parfois du comment un remboursement éventuel est appliqué.

Un résumé des découvertes:

Villa in The Sky :

Détails de votre carte de crédit indispensable pour votre réservation.

Pour les résas de moins de 5 personnes et annulation moins de 24 heures à l’avance, 50 €/p de frais pour les repas de midi, et 100 €/p pour les repas du soir.

Pour les résas de plus de 5 personnes mais moins de 9 personnes, si annulation minimum 7 jours avant la date de prestation, pas de frais MAIS remboursement uniquement en bons à valoir.

Si moins de 7 jours avant et au minimum 3 jours avant la prestation , 50% de remboursement toujours en bons à valoir. Si annulation moins de 3 jours avant plus aucun remboursement.  

Chez BON-BON :

Garantie de 300 € demandée à la réservation via carte de crédit. Celle ci sera débitée en cas de non présentation ou annulation moins de 48 heures avant l’heure d’arrivée prévue.

Au Comme Chez Soi :

Détails de votre carte de crédit à fournir pour votre réservation. Toute résa doit être confirmée ou annulée 2 jours ouvrables à l’avance.

En cas de non présentation ou annulation moins de 12 heures avant 50 €/p de frais seront facturés, et 75 €/p un vendredi ou samedi soir.

Chez Alain Bianchin :

Pas de conditions générales disponibles sur le site web. Réservations par téléphone.

Conclusions:

-4 restaurants étoilés, 4 manières différentes de traiter les frais d’annulations.

Qu’en pense notre complice Jean Michel Dienst , lui même propriétaire étoilé ? « Chaque restaurant Etoilé souffre du phénomène no show, cela fait partie de la rançon de la gloire, en quelque sorte. Le comportemental du client est très divers, certains réservent bien en amont et oublient leurs réservations, d’autres changent d’avis en fonction de la météo du jour et décident de participer à un bbq, et bien d’autres raisons et excuses diverses. Une période comme la Saint Valentin par exemple, peut etre très rentable et déficitaire en meme temps pour un service, une certaine journée. Elle s’étale sur une semaine, sur un ou 2 week-ends dépendant de l’année. Des clients ayant réservés bien à l’avance leurs repas romantiques peuvent avoir rompus leurs liaisons entre-temps… et oublient d’annuler. D’autres s’y sont pris trop tard  et se voient refuser une réservation car complet, ou pire n’essaient meme pas de téléphoner car ils estiment d’office que ce sera complet. Bref sur une période pareille on peut facilement perdre une dizaine de table, soit entre 20 et 40 couverts. Chaque restaurant décide de ses conditions générales et de la manière de les appliquer. C’est une forme de contrat entre le client et son fournisseur de services. Il est vrai que beaucoup de clients négligent souvent la lecture de ces conditions et se sentent parfois piégés. Quoi qu’il en soit, le phénomène reste constant et le restaurateur doit jouer l’équilibriste entre son devoir et vouloir commercial et sa rentabilité. »

Demain, peut être, certaines assurances intégreront elles , pour leurs clients, ce phénomène dans leurs couvertures, mais là aussi …sous certaines conditions.

Bonne dégustation de toute façon.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE