Les Poils à Gratter de l’Enquiquineur pour la semaine du 29 janvier 2018

Titiller Romy Ney, c’était un objectif pour notre Enquiquineur. Pensez donc : la descendante directe du fameux maréchal vit toujours à Waterloo et est active dans le tourisme ! Une candidate idéale pour la sélection des articles de la semaine.

Dans PagTour N° 2913

Airbnb : San Francisco fait le ménage

Si même le modèle américain est combattu en Amérique, c’est vraiment qu’il est porteur de quelque chose de vicieux. Rendez-vous compte que « la plateforme de réservation a supprimé environ 4.760 appartements à San Francisco (…) car les propriétaires n’avaient pas enregistré leurs appartements auprès de l’Office of Short Term Rentals de la ville. » Et ces 4.760 appartements ne représentent que la moitié de l’offre, soit 9.000 ! Évalue-t-on la perte pour les hôtels et les emplois qu’ils créent… ou pas ?

Dans Travel Inside du 29/1 :

Moins d’exposants mais davantage de visiteurs à Fespo 2018

On va encore dire que l’Enquiquineur a l’esprit mal tourné, mais avouez qu’exposer à Fespo a quelque chose de (dé)culotté !

Dans DéplacementsPro du 30/1 :

Votre hôtel a-t-il un Wi-Fi de bonne qualité ?

Le combat date déjà de plus de quinze ans : avoir du wi-fi à l’hôtel. On a commencé par les salons de la réception. Ensuite on l’a voulu dans les chambres. Mais qui n’a jamais eu à se plaindre d’un service en-dessous de tout ? Un quart d’heure pour arriver à entrer log-in et mot de passe, et pour s’apercevoir qu’il n’y pas de réseau. « C’est parce que vous êtres trop nombreux à l’utiliser en même temps, madame ». Mais bon sang, élargissez le tuyau, alors !

On nous promet des robots pour s’occuper de tout, mais on n’est même pas fichu de nous mettre en communication avec le monde…

Dans Trends-Tendances du 30/1 :

«16.000 emplois » perdus à cause des achats transfrontaliers

C’est sans doute vrai, même si perso, on ne m’a jamais demandé si j’allais faire mes courses en France, et donc je me demande comment ils arrivent à ce chiffre. Mais ce calcul est typiquement belge, le même que pour le coût du Grand Prix de F1 ou pour les dépenses des Grands Evénements.

On oublie l’autre plateau de la balance : ces milliers de Français qui viennent chez nous acheter des cigarettes ou faire un plein d’essence, au détriment de l’économie française. C’est comme en football : tout s’équilibre en fin de saison, dit-on.

Dans PagTour N° 2915 :

Ryanair rejoint la Médiation Tourisme et Voyage

Les temps ne sont plus aux rodomontades prétentieuses : il a suffit de quelques menaces de mouvements de grève des pilotes, de quelques réclamations de masse de passagers, et voilà notre ami Michaël revenu à un modèle un peu moins basé sur le capitalisme sauvage. La concertation, il n’y a que ça de vrai. Maintenant, quand il va voir certains de nos représentants, il va tomber de haut, Michaël.

Dans DéplacementsPro du 31/1 :

Près de 4.000 armes à feu saisies dans les aéroports US en 2017

Non mais, vous vous rendez compte ?? Vous viendrait-il à l’idée de tenter de passer un contrôle de sécurité avec une arme à feu ? Ou alors, il faut vraiment être distrait, genre : « Bon, j’ai tout : mon passeport, mon billet, mon portefeuille, mon mouchoir, mon revolver… » Rien que de l’utile, en somme.

Dans Express.be du 1er/2

Muzbnb : Le Airbnb pour les musulmans arrive en Suisse

Alors qu’on condamne de toutes parts le racisme et la discrimination, on voit que des groupes entiers de la société créent leur propre isolement, revendiquent leurs particularités. Il paraît qu’ « on trouve ainsi Misterb&b, qui vise la clientèle homosexuelle, Noirbnb (renommé Innclusive) pour les personnes de couleur noire, et Jewgether, qui s’adresse aux juifs, entre autres. » Un Juif noir et gay n’aura que l’embarras du choix. Dans la chambre Muz, il y a un tapis de prière et un coran. Ça change tout.

Dans DéplacementsPro du 1er/2 :

Une passagère tente de prendre l’avion avec un paon comme animal de compagnie

Une arme à feu, ça fait Pan ! Pan !, mais un vrai paon qui crie Léon ! Léon ! pendant tout un vol, c’est… spécial. « Une loi américaine permet aux passagers angoissés de prendre l’avion avec un animal de soutien émotionnel. » C’est ce qui a permis à cette passagère de tenter le coup.

L’animal a fait la queue comme tout le monde. Mais le soutien émotionnel n’a pas été pris en compte, cette fois. Est-ce que ces hyper-égoïstes pensent à leurs voisins de sièges ?? Le droit individuel commence à prendre le pas sur le droit collectif, c’est ça qui va mal.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE