Les Poils à Gratter de l’Enquiquineur pour la semaine du 10 octobre 2016

Semaine éclectique pour l’Enquiquineur…Entre Lufthansa, le nouveau « musée Citroën » de Bruxelles, les nouveaux concepts hôteliers, les noms à la « mord moi le nœud » des plateformes et les conseils « à la con » des sites de voyages…il n’y a que le choix de l’embarras…

Dans DeplacementsPro.com du 11/10

Un ex B&B devient CEO pour l’enseigne Maison Albar Hotel

On soupçonnait bien que cette économie « de partage », « collaborative », « participative », c’était un business pour Bobos et non une œuvre sociale… Juste une question de fric, pas de principes.

Dans TravelInside du 11/10

Lufthansa investit dans la flotte d’Austrian Airlines

100 millions d’euros injectés dans la compagnie autrichienne ! C’est autre chose que les 2,6 millions promis aux petits actionnaires…Je me pose donc la question : si LH investit chez Austrian, pourquoi ne le ferait-elle pas chez Brussels Airlines, qui a une spécificité ultra-importante que les autres membres du Groupe n’ont pas : son réseau africain, et l’expertise qui va avec.

Dans Trends.be du 11/10

Le pari financier du « musée Citroën », nouvel espace d’art contemporain

Pour une fois qu’il y a une initiative positive à Bruxelles, il faut que j’en parle. N’y avait-il pas déjà un M.A.C. dans le bel immeuble Wiel’s, lui aussi Art Déco? Mais on ne va pas faire la fine bouche : créer un musée, ça n’arrive pas tous les jours, encore moins en Belgique. On peut donc espérer pour 2040 ou environs.

Dans DeplacementsPro.com du 12/10

J’ai testé le nouveau concept d’Adagio

Notre confrère nous fait une très belle analyse de ce concept « nouvel Adagio », mais il m’a bien fait rire : il explique que « l’épicerie » qu’on y trouve peut dépanner «  les étourdies en peigne, rasoir ». Plus sérieux : « Une salle de restauration pour tout faire : du piano, de la guitare ou de la lecture ». Il faudra harmoniser les horaires de tout ça : je déteste qu’on me dérange avec de la mauvaise musique pendant que je lis. Il y a aussi « Un mur d’objets à emprunter pour personnaliser son appartement ou son studio ». Je ne sais pas comment on peut « personnaliser » avec des objets qui ne vous appartiennent pas, mais bon… L’initiative à la mérite de mettre en lumière les efforts de l’hôtellerie classique pour s’adapter aux clients, et c’est louable (comme toute chambre, d’ailleurs).

Dans i-tourisme du 13/10

Togezer : la nouvelle plateforme qui met en contact immédiat les DMC et les agents de voyages

Comment peut-on donner un nom commercial aussi mauvais ? Dans le monde entier, il n’y a que les Français qui s’échinent à prononcer le fameux « the » anglais en « ze », et c’est ridicule. Notre confrère TourMaG.com se pose la question du « business model », c’est-à-dire dans ce cas-ci : comment allez-vous gagner de l’argent ? « Quand nous aurons atteint une taille et un volume d’activités suffisants, nous demanderons un abonnement d’une centaine d’euros à nos réceptifs. » Ben voyons ! Ce n’est pas le client qui paie pour avoir un service, mais le fournisseur qui doit payer pour espérer avoir le client… Et donc on table sur le fait improbable que le DMC qui paiera le plus sera aussi le meilleur… « Ensuite, si ça marche bien, nous essaierons de gagner de l’argent. ». Sic.

Dans Pagtour N° 2596

Les Canadiens préfèrent les agences aux applis !

Bonne nouvelle, sauf qu’on n’est pas au Canada, nous. Et qu’on n’a pas signé leur traité, en plus ! Les plus fanas des applis, ce sont les Chinois : normal, il n’y a quasiment pas de réseau d’agences en Chine, comment voulez-vous qu’ils fassent ?

Dans Pagtour N° 2597

La Vélo-Francette, entre terre et mer

Un reportage plus « produit » que « destination », qui est amusant à lire et réellement intéressant. Il est signé de Thierry Delgaudinne, un nouveau chroniqueur occasionnel de Pagtour. Mais franchement, cette Francette, ça fait un peu Bécassine, non ?

Dans Pagtour N° 2599

L’air de votre lieu de vacances est il pollué?

La carte est sans appel : il faut aller soit dans l’Himalaya, soit au cœur de la Sibérie. J’en conclus que c’est la chaleur qui pollue. Mettez en parallèle la carte de la pollution en Belgique : il ne faut pas aller en vacances à St-Georges-sur-Meuse, paraît-il. On s’en fout, personne n’y va. Sauf moi : je suis passé récemment dans ce coin de Hesbaye, où il n’y a que des champs et des fermes, où tout est paisible. On se demande comment nos « scientifiques » prennent les mesures… Ils n’ont pas été à Ougrée, trop pollué, paraît-il.

Dans Pagtour N° 2600

Les cinq astuces de liligo contre les galères de vacances

En fait liligo explique à vos non-clients les principes de base (mais alors de chez base) que vous, agents de voyages, donnez gratuitement, avec le sourire, et avec quelqu’un d’autre encore : Compétence.

Exemple : si vous perdez votre Smartphone, téléphonez d’urgence à la police, à votre banque, au consulat, etc. Avec quoi téléphoner, me direz-vous ? Avec diligence. Si vous en trouvez une pour revenir.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE