Les employés de KLM voudraient garder leur patron… sinon…

Une pétition de soutien au patron de KLM, M. Elbers, a recueilli près de 18.000 signatures. Les Néerlandais souhaiteraient continuer à bénéficier d’une quasi-indépendance vis-à-vis d’Air France. Le canadien, Ben Smith, nouveau patron du groupe Air France- KLM pourra-t-il trouver une solution malgré les pressions politiques ?

Le PDG d’Air France-KLM veut un vrai rapprochement

Ben Smith, qui a pris les rênes du groupe franco-néerlandais en septembre, souhaite que les directeurs d’Air France et KLM travaillent plus étroitement. Par exemple, le PDG veut mettre fin à la pratique actuelle consistant à négocier séparément les achats d’avions et les alliances entre les compagnies aériennes. On reste pantois d’apprendre cette information !

Pieter J Th. Elbers, CEO KLM

Malgré la fusion des deux compagnies, la méfiance est de rigueur

Le contrat actuel d’Elbers expirera au moment de l’assemblée générale annuelle de KLM en avril et les délibérations porteront sur la prolongation ou non de son mandat de quatre ans, ont indiqué les responsables. Les deux transporteurs nationaux ont fusionné en 2004 et opèrent de manière semi-indépendante depuis lors.

La différence culturelle entre les compagnies française et néerlandaise est toujours là, comme le prouvait un rapport interne à l’automne 2017, après une l’enquête menée par des syndicats des deux pays auprès de cinquante managers.

Les Français dénonceraient le « jeu perso », de leurs collègues néerlandais, qui en retour voient en Air France une « bombe à retardement ».

Comment résister aux pressions politiques ?

Le CEO d’Air France-KLM va devoir démontrer son réel pouvoir dans le groupe. Le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra a affiché un soutien « sans réserve » à Pieter Elbers (le patron de KLM).

Le ministre a également rencontré son homologue français pour certainement discuter de cette affaire. Benjamin Smith devra trouver une solution pour poursuivre sa stratégie et calmer les ardeurs des néerlandais.

Benjamin Smith a déjà commencé à mettre de l’ordre chez Air France

Le patron canadien a commencé à mettre de l’ordre dans la compagnie la compagnie française.

Il a résolu les problèmes salariaux qui ont coûté le poste au précédent patron du groupe. Il a nommé une vraie professionnelle pour diriger Air France (Anne Rigail).

Il met de l’ordre dans les nombreuses marques du groupe. Joon est enterrée. Hop va disparaitre progressivement. Tout cela pour affirmer la force de la marque Air France. Air France-KLM discute de la possibilité de remplacer le directeur de KLM, craignant qu’il ne soutienne pas totalement les projets de Ben Smith, dont l’objectif est de renforcer les liens entre les deux transporteurs, selon des personnes proches du dossier.

Réponse dans quelques semaines !

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

Aucun commentaire

Laisser une réponse