Les Assemblées Générales de l’UPAV et de la BTA

Je m’en voudrais de ne pas commencer par le choix du lieu : le somptueux domaine de La Ramée à Jauchelette (Jodoigne), un lieu « Châteauform » enfin géré par un grand professionnel, Jan-Willem Kleingeld. Un endroit vraiment de toute beauté, à redécouvrir.

Le Président Hedy Afsia commence par son Rapport Moral. En 2018, l’UPAV a organisé pas moins de 11 formations qui ont bénéficié à 280 personnes. Les sujets importants ne manquaient pas : loi sur la vente à forfait, TVA sur la marge, RGPD, Assurance RC…

L’accent fut mis aussi sur les relations (note de l’auteur :ne parlons pas encore de vraie collaboration) avec les autres associations professionnelles : VVR, ABTO, BTO, CLIA, etc.

Le Congrès 2018 a réuni 148 personnes, dont 64 agents de voyages, 42 sponsors UPAV et 11 sponsors locaux. Malgré ce chiffre en recul par rapport aux autres années (est-ce la destination ? la date ?), l’organisation laisse un boni de près de 25.000 € : le congrès est la 2e source de revenus de l’association.

Le « membership » s’est accru de 12 nouveaux membres, et non des moindres : nous avons vu rapidement défiler des noms bien connus : Eagle Travel, FTI, Uniglobe, Thomas Cook, RTK… Ce sont les plus gros, mais il ne faut pas oublier que l’Union professionnelle est là pour défendre les petits aussi ! Au total, cela représente 462 points de vente dans le pays. Maintenant qu’il n’y a plus de licence, on voit apparaître de nouveaux types de membres, comme Road Events par exemple.

Vient ensuite la présentation du bilan, que nous n’allons pas vous détailler, il est la disposition des membres au Secrétariat. Disons que si les recettes sont en baisse à cause d’un nombre de sponsors en recul, les charges aussi sont en baisse, et le résultat final est très positif.

Six projets sont en vue à l’horizon 2020 :

  1. Mieux connaître les membres et leurs attentes
  2. Former aux compétences académiques
  3. S’entourer d’experts pour fournir des outils adéquats
  4. Développer les relations avec des partenaires et les autres associations professionnelles
  5. Viser à la reconnaissance par les autorités aux différents niveaux de pouvoirs
  6. Finaliser le Belgian Travel Summit et le Congrès 2019

Les outils proposés pour arriver à ces fins sont (parmi d’autres) les suivants :

-engager une personne supplémentaire à mi-temps

-établir un plan de communication

-avoir des administrateurs actifs

Le Belgian Travel Summit a déjà été annoncé, les inscriptions en lignes seront ouvertes incessamment. Il aura lieu du 22 mai au 2 juin et réunira l’UPAV, l’ABTO, la VVR et CLIA.

Il proposera 4 thèmes de discussions :

-la digitalisation

-la crise climatique

-Le Business Development

-la « sustainability »

Le Congrès 2019 se tiendra dans une destination proche, on n’en saura pas plus. Il aura lieu du 27 au 30 Septembre. L’objectif déclaré est de réunir au moins 50% d’agents de voyages.

Viennent ensuite les élections au Conseil d’Administration : il y a 3 postes à pourvoir et 3 candidats, ce qui ne laisse pas beaucoup de suspense. Fabienne Dumont est réélue, ainsi que les nouveaux Aurélien Declercq de International Hainaut Tourisme et Jimmy Charlier de BT Holidays.

Avant de passer à l’AG de la BTA, l’Assemblée a une pensée émue pour Philippe Evrard qui nous a quitté brutalement.

Belgian Travel Academy : « que ceux qui sont contre lèvent la main », dit le Président Michel Van Lieshout. Evidemment dans ces conditions, personne ne moufte !

Mais voyons les choses positivement !

-les formations ont atteint un rythme de croisière

-la BTA était présente sur les salons

-le secrétariat a assuré avec brio la gestion des formations et des formateurs

-il y a maintenant un plan global de formations

-le CERTA a été officiellement lancé pour 2019.

Il reste à améliorer encore les services et à renforcer les partenariats. La Direction se fixe 2 objectifs :

1 Etre à votre écoute ; elle se propose pour cela de rencontrer tous les GIE et les partenaires

2 Communiquer ! Faire savoir ce qu’est le CERTA, non seulement en B2B, mais surtout le paquet sera mis sur le B2C, avec des budgets importants : 40.000 € en 2019 et 2020.

Il y a 219 agences membres de la BTA, dont 148 sont labelisées CERTA. Celles-là disposent d’un flyer qui donne les 10 bonnes raisons de passer par une agence de voyages certifiée, ainsi que d’une affiche vraiment visible qui vous identifie. Si vous n’êtes pas encore membre, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

Notre hôte du jour, Châteauform La Ramée, nous propose un succulent dîner de spécialités belges, dans une ambiance d’amitié qui caractérise notre belle profession.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE