Le voyageur moderne: connecté… et critique

Travelport investit chaque année 20 millions de dollars en recherche et développement pour mieux comprendre et satisfaire les besoins du « voyageur moderne ».

Dans son étude intitulée « The Global Digital Traveler Research », dans laquelle il examine les habitudes des voyageurs en matière de technologie. Pour réaliser cette étude, Travelport a interrogé 11.000 personnes dans 19 pays. Il en ressort que les voyageurs ont un besoin de connexion toujours plus grand. Ils n’apprécient cependant pas d’être noyés sous les informations : l’enjeu est donc de délivrer les informations les plus pertinentes en tirant partie du mobile et de la personnalisation.

France VS le monde entier

Voici quelques chiffres, qui ont aussi le mérite de situer le marché français par rapport au monde.

A échelle mondiale, 47% des personnes interrogées utilisent la recherche vocale, Google Assistant ou Siri. Environ 25% des plus de 55 ans utilisent leur mobile afin de se renseigner et 81% consultent les avis des voyageurs.

En France, ils sont 43% à utiliser la recherche vocale d’après l’étude — un chiffre qui paraît élevé, tant les usages sont peu développés dans l’hexagone — et sont 87% à consulter des avis en ligne… bien que près de la moitié d’entre eux (46%) doutent de leur véracité !

Le Wi-Fi gratuit est facteur crucial dans le choix d’un hôtel, pour 61 % des voyageurs à l’échelle mondiale. Et plus de 33% utilisent le mobile lorsqu’il s’agit de réserver.

En France, 31% des personnes interrogées dans le secteur des loisirs préfèrent toujours avoir affaire à une vraie personne au moment de la réservation. « C’est pourquoi, pour Emmanuel Bourgeat, DG France du GDS, il faut remettre l’agent de voyage au centre de l’information ».

Le mobile : un faible taux de tolérance !

L’aéroport reste un lieu stressant pour tous les voyageurs. Pour 71% d’entre eux dans le monde, les cartes d’embarquement digitales améliorent l’expérience. Les solutions ViewTrip et TripAssist de Travelport, qui permettent aux voyageurs de retrouver les informations relatives à leur trajet directement sur mobile, sont à la disposition des agences. « Encore une fois, cela redonne une légitimité aux agences », ajoute Emmanuel Bourgeat

Attention : le seuil de tolérance sur mobile est bien plus faible que sur desktop. Il faut ainsi que l’instantanéité de la réponse et la véracité de l’information soient respectées.

En France, 37% veulent accéder à des services de conciergerie sur leur smartphone afin d’être accompagné. Mais les 25-34 ans utiliseraient en moyenne 17,8 applications lorsqu’ils voyagent selon l’étude, dont les applications météo et GPS étant les plus populaires.

[Avec Tom.travel]

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE