On assiste ces derniers temps à une floraison d’achats de diverses entreprises du voyage. La saison est propice car le tourisme se porte mieux et les perspectives sont bonnes. En France, Promovacances et Fram sont mises sur le marché par le fonds LBO.

Une flopée de ventes et d’achats dans le tourisme

L’un des plus grands groupes de private equity en Europe, CVC Capital Partners, a acheté il y a quelques mois eTRAVELi, une agence de Voyage en ligne suédoise, pour 508 M € qui était détenue par le groupe de médias ProSieben.

CVC Capital aurait fait une offre pour racheter les agences online eDreams Odigeo. Ctrip, la deuxième agence en ligne au monde a mis la main, il y a quelques mois, sur Skyscanner.

On pourrait citer bien d’autres investissements en Allemagne ou au Royaume-Uni.

Des fonds d’investissements à l’affût grâce à des taux d’intérêts bas

Par exemple, CVC Capital Partners, fondée en 1981, a levé l’année dernière 18 milliards de dollars. Ils peuvent encore investir. CVC a aujourd’hui un réseau de 23 bureaux et environ 400 employés à travers l’Europe, l’Asie et les États-Unis.

La société de « private equity », Cinven, a levé 7 Mds € pour ses prochains investissements. Les taux d’intérêts sont bas et les fonds d’investissements sont à l’affut des bonnes affaires.

En France, la vente de Promovacances – Fram fait la une

Le journal financier, Les Échos, a annoncé que LBO France avait mandaté la banque Rothschild pour trouver des repreneurs de son pôle tourisme composé de Promovacances et Fram.

Le tout pèserait plus de 500 M€ bien faire des ventes séparées. Promovacances vend particulièrement en ligne et sort des profits. Fram est un tour-opérateur qui doit se refaire une santé et qui perd encore de l’argent.

Dans tous les cas le contexte est très favorable pour acheter ou vendre des entreprises dans le tourisme !

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE