Le nouveau ministre du Tourisme tunisien: un TO français et juif

La Tunisie étonnera toujours… On vient d’y nommer un nouveau ministre du Tourisme, et celui-ci est… juif. Quel formidable symbole d’ouverture et de paix !

Nommé avant-hier ministre du Tourisme et de l’Artisanat dans le gouvernement de Youssef Chahed, René Trabelsi succède à Selma Elloumi Rekik, qui occupait le poste depuis le 6 Février 2015. Femme d’affaires, elle est une des fondatrices du Parti de Nidaa Tounes et réputée être très proche du président de la République, Béji Caïd Essebsi, dont elle dirigera désormais le cabinet.

Le nouveau ministre du Tourisme et de l’Artisanat a fait l’essentiel de sa carrière professionnelle dans le secteur touristique, où son professionnalisme est apprécié. Patron du tour-opérateur français Royal First Travel, il a été à l’origine d’une série d’initiatives en vue de repositionner Djerba comme destination touristique. Membre de la commission d’organisation du pèlerinage d’El Ghriba à Djerba, il est le fils aîné du président du comité juif de la Ghriba, Perez Trabelsi.

Une communauté restée vivante

Bien qu’il ne resterait que quelque 1500 juifs en Tunisie, leur communauté reste très vivante à Djerba, où la petite synagogue avait pourtant été le théâtre d’un attentat-suicide le 11 avril 2002 qui avait fait 19 morts. Le site de la Ghriba est candidat au patrimoine de l’UNESCO.

René Trabelsi aurait déjà été pressenti pour devenir ministre du Tourisme dans le gouvernement de Mehdi Jomâa en 2014, mais le poste était revenu à Amel Karboul.

Sa nomination ne serait pas non plus étrangère aux très bons résultats de la Tunisie sur le marché français, où la destination a connu la plus forte croissance, du 1er septembre 2017 au 31 août 2018, en termes de volume de réservations aériennes en France (+31 %) devant l’Espagne et le Maroc, selon le fournisseur technologique Travelport. Une croissance à laquelle Royal First Travel n’a pas peu contribué. C.B.

 

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE