Le Marketing gustatif: aéroports ou autres, prenez exemple!

© VINCI Airports

Le Marketing peut être défini comme l’analyse des besoins des consommateurs et l’ensemble des moyens d’action utilisés par les compagnies pour influencer leur comportement.

Eh bien, cette définition a superbement été appliquée par deux brasseurs belges le week-end passé. N’oublions pas que la bière belge a été reprise et reconnue comme Patrimoine culturel immatériel mondial de l’Unesco. Et nos bières resteront un fleuron de notre tourisme belge.

La première bière, une Hapkin, blonde de 8,5 % vol.alc., de Opwijk, m’a été remise par mon libraire samedi passé, en achetant mon journal (un de mes journaux) dans ce cas-ci le Soir.

La seconde, la nouvelle Jupiler Pure Blonde de 3,1 % vol. alc., en sortant de mon Delhaize: 6 canettes de 33 cl svp !

Le consommateur et connaisseur de bières que je suis a apprécié, et je n’étais certainement pas le seul. Nos papilles gustatives peuvent réagir différemment, mais j’ose qualifier ces deux bières de bonnes.

Cela dit, ce type de marketing exige des efforts très différents d’un marketing « traditionnel » (transport, stock et autres). Mais bravo, car le produit peut être dégusté chez soi. Élément important. D’habitude, dans votre supermarché nous sommes accostés pour goûter un fromage, un chocolat, un vin…, ou autre chose. Cela nous gêne et nous retarde dans nos achats et souvent nous essayons d’éviter le marchand. J’invite donc les producteurs à suivre l’exemple de ces deux brasseurs.

Et les voyages ou le tourisme dans tout cela ?

Beaucoup a déjà été fait ou tenté. Et pourtant dans notre société hyperconnectée, les Offices de tourisme, hôtels, compagnies aériennes ou aéroports pourraient introduire des concepts d’essais, non pas gustatifs, mais d’expériences de voyages.

Rien n’est impossible. Un exemple : les aéroports accueillant soit un nouveau transporteur ou une nouvelle destination pourraient très bien offrir à chaque 1.000e ou 5.000e ou 10.000e passager du jour ou de la semaine, utilisant ses installations, un billet pour deux personnes vers cette nouvelle destination, en collaboration avec le transporteur ou l’office de tourisme.

Une simple idée qui existe peut-être déjà, mais qui devrait être répétée à l’envi.

Print Friendly, PDF & Email

Commentaires

commentaires

AUCUN COMMENTAIRE

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE