« Le Jardin Les Neiges » à l’Hôtel Barrière Le Normandy

Au cœur de l’hiver, la montagne s’invite à Deauville. Paré de ses plus beaux atours hivernaux, Le Normandy  offrira à ses hôtes la plus montagnarde des terrasses en bord de mer : Le Jardin Les Neiges, à découvrir du 7 décembre au 3 février.

Du sol enneigé aux sapins immaculés, des fourrures délicates aux peaux de mouton, des luges et skis vintage aux œufs télécabines traditionnels, c’est toute la montagne, dans toute sa splendeur, qui s’exprime dans la Cour du Normandy.

Guirlandes lumineuses, lanternes et photophores viendront teinter d’une lumière douce et délicate cette atmosphère digne des plus élégants chalets. Directement inspirée de l’Hôtel Barrière Les Neiges, dernier né du Groupe dans la mythique station Courchevel 1850, la terrasse d’hiver du Normandy promet une évasion sur les sommets, avec la mer en toile de fond.

Au menu de ce jardin alpin d’exception, des bouchées apéritives à déguster confortablement lové au creux des télécabines, des marrons chauds à partager au coin du feu et une sélection de produits directement issus des montagnes, charcuterie, tartiflette au reblochon et à la truffe, pain d’épices et fondue au chocolat raviront les palais de tous les aficionados des saveurs montagnardes.

Côté boisson, la carte proposera les classiques vin chaud épicé et cidre chaud, des limonades et un cocktail hivernal Rich Les Neiges, spécialement imaginé par le Chef Barman de l’Hôtel, Marc Jean, inspiré par la pétillance du Champagne Veuve Clicquot. La célèbre Maison, partenaire de cette mise en scène hivernale proposera également une cuvée spéciale : Veuve Clicquot Rich, un assemblage des vins de réserve les plus rares, un champagne résolument innovant, hommage vibrant à son savoir-faire œnologique.

Pendant plus de deux mois, la plus exclusive des stations de ski se glisse dans la non moins mythique Deauville, pour une parenthèse mémorable et surprenante au cœur du Normandy.

Print Friendly, PDF & Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Commentaires

commentaires

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY